La mort et les chères petites

Sous les combles, une série ancienne, bien faite et pas fatigante. Étagère D. J’ouvre page 123 : — Je relis Proust. Si vous saviez quels trésors d’ingéniosité j’ai déployé pour cacher ces douze volumes à maman et à Nounou ! J’adore Proust. J’y retrouve tout ce que j’ai observé autour de moi : politesse et…