Le coq de bruyère

Romans après Proust, bibliothèque de droite. J’ouvre page 67 : TUPIK Quand il faisait beau, Tupik allait l’après-midi avec sa bonne au square Desbordes-Valmore. La vieille Marie s’asseyait toujours sur le même banc où elle tenait salon en compagnie de gouvernantes du quartier venues elles aussi aérer quelque progéniture bourgeoise. On parlait du temps, des…