Théâtre de feu Monsieur Boursault. Tome III

le

Relié cuir. Obsolète. De la cave, bien sûr.

J’ouvre page 111 :

Monf. BRICE

                    Oh ! Qu'à cela ne tienne. 
C'eft un titre abufif que tant de femmes ont
Qu'il ne fait plus d'honneur à celles qui le font.
On traite également, tant on rend de juftice, 
Et la femme d'un Duc et celle de fon Suiffe ;
Et l'on diftingue à peine en un même quartier
Celle d'un Préfident et celle d'un Huiffier.
Jadis un Conffeiller défendait à fa femme
De fouffrir que fes gens l'appelaffent Madame;
Et le Clerc de fon Clerc, moins fcrupuleux que lui,
Trouve bon que la fienne ait ce titre aujourd'hui.
Cette contagion f'étend avec furie ?
Particulièrement parmi la librairie :
Auprès des Mathurins j'en connais un trio, 
Une Madame indouze  & deux infolio.
Mais les gens de bon goût diftinguent les efpèces.
Hé bien, mariez-vous mes deux charmantes Nièces ?

(Les Mots à la Mode, comédie)

Théâtre de feu Monsieur Boursault. Nouvelle édition. Tome Troisième.
À Paris, chez la Veuve de Pierre Ribou, au bout du Pont-neuf, Quai des Augustins, à L’Image Saint-Louiis. M. DCC. XXV. Avec Privilège du Roi.
Numérisé ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s