Picasso

le

Livres sur l’art, contre le mur de l’escalier. Brochure dépecée – il manque des pages, d’autres sont détachées …

J’ouvre sur IV,

Le portrait de Gertrude Stein. Quoi dire ? La présence du modèle, qui crève la page. Les mains. Toute la peinture rassemblée dans un rectangle de toile. Le visage – les yeux surtout – annonce ce que le peindre peindra dans les années qui suivront.

Picasso. Première partie. Pierre Cabanne.
Éditions Hachette. Chefs-d’œuvre de l’art. Grands peintres. 1966.
Biographie du critique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s