Tous les mots sont adultes

Bibliothèque du milieu, rayon du haut, avec les ouvrages de critique littéraire. J’ouvre page 119 : Deuxième journée […] On est parvenu, dans le cycle d’atelier, à un moment où la difficulté à écrire est moindre, parce qu’on se jette avec confiance et qu’on dispose chacun, par les textes déjà accumulés, de pistes d’exploration, d’envies…

Le Capital livre premier, tome 1

Philosophes, rayon du milieu de la bibliothèque de gauche. J’ouvre page 105 : La monnaie ou la circulation des marchandises L’expression de la valeur d’une marchandise en or : x marchandise A = y marchandise monnaie, est sa forme monnaie ou son prix. Une équation isolée telle que : 1 tonne de fer = 2…

Un voyage de vacances

La cave, c’est vraiment n’importe quoi… J’ouvre page 43 : L’INSTITUTRICE. — Avez-vous oublié la Grosse-Horloge, le Palais de Justice, le musée d’antiquités ?GEORGETTE. — La Grosse-Horloge, qui s’appelait au XVe siècle hôtel du Massacre, est un massif édifice des temps passés. Chaque soir, à neuf heures, la cloche d’argent de l’ancien beffroi sonne la…

Le fantôme du temple

Retour en Chine et au grenier. J’ouvre page 57 : Ah-liou rampa vers la porte. Enserrant ses genoux entre ses poignets entravés par les menottes, il répondit d’une voix pitoyable :— Je n’en sais rien, Noble Juge ! Et comment pourrai-je le savoir ? Seng-san a eu un certain nombre d’ennemis, c’est sûr ; mais…

Une année amoureuse de Virginia Woolf

Romans après Proust. Et c’est bien un roman. J’ouvre page 121 : Elle reprit son stylo et nota : »Voilà pourquoi, puisque s’asseoir dans un fauteuil et penser [est] précisément ce que fait Orlando à cet instant, il ne nous reste plus qu’à réciter le calendrier, dire notre chapelet, nous moucher, tisonner, regarder par la fenêtre…

Contre-Allées 37/38

Petits formats des revues de poésie, casier transversal au-dessus des bibliothèques J’ouvre page 39 : La lumière bouge […]Même pas commerespirerle vertigel’éclat de la lumièrec’est ce que tient le noirdans le regard (Jean Gabriel Cosculluela) Contre-Allées, revue de poésie contemporaine, n° 37/382016.Le blog de la revue

S/Z

Je découvre à la cave une autre édition du Littré. Carton plein. J’ouvre page 6103 : Sulfobase sulfhydromètre /sul-fi-dro-mè-tr’ /s.m. Petit tube gradué, en verre, destiné à déterminer la proportion de soufre contenu dans les eaux sulfureuses naturelles ou artificielles, en le remplissant d’une solution titrée d’iode. Cet instrument est fondé sur la propriété que…

Le lecteur de cadavres

Vient d’arriver. Direction combles. J’ouvre page 215 : Tandis qu’il promenait distraitement ses doigts sur les blessures de sa jambe, Ci perçut la lueur timide d’une aube sombre à travers les crevasses du mur. Le froid transperçait ses os et s’y accrochait, les engourdissant. Il frotta ses bras, puis ceux de Troisième. La petite avait…

Léonard de Vinci

Contre le mur de l’escalier. Peintres et peintures. J’ouvre page 19 : Un œil qui voit à travers un tempérament Mais, avec Vinci, se pose aussi le problème de l’instant. Jusqu’à lui, l’instant de l’œuvre se figeait souvent en une expression, en un geste arrêté et moulé soudain dans une cire glaciale absorbant la vie….

La pauvreté saisie par le droit

Bibliothèque de gauche. Sociologies. J’ouvre page 41 : Une fois schématisée, on voit sans peine comment la position thomiste se retrouve dans le discours juridique moderne. Comment ne pas relier l’obsession contemporaine du partage ou de la répartition (de la richesse, du travail, etc.) avec la conception de Saint Thomas du droit (empruntée au droit…

Phryne et les anarchistes

Polar australien, étagères 10/18, la E, en haut. J’ouvre page 81 : — Ça a été facile. J’ai honte de l’avoir fait parler, et il ne faut jamais utiliser de telles méthodes sans bonne raison, alors inutile de me féliciter, les filles. Et pour l’amour du ciel, ne m’imitez pas, à moins d’avoir le besoin…

La voleuse de livres

Bibliothèque de droite, rayons du bas. Romans traduits en français. J’ouvre page 337 : Rudy s’inclina légèrement. « De rien. » Il ne put s’empêcher de tenter à nouveau sa chance. « Ce n’est pas la peine de demander si j’ai droit à un baiser pour ça ?— Pour avoir rapporté mes chaussures que tu as oubliées ?—…

Théâtre, tome II

Au rez-de-chaussée, sur le dessus de la bibliothèque, les gros livres enluminés. J’ouvre page 125 : L’ÉCOLE DES MARIS Acte premier, scène quatrième. Ergaste Et de quoi ? Valère De quoi ! C’est que j’enrageDe voir celle que j’aime au pouvoir d’un sauvage,D’un dragon surveillant, dont la sévéritéNe lui laisse jouir d’aucune liberté. Ergaste C’est…

Généalogie de la morale

Bibliothèque de gauche, rayon philo. Les vieux Gallimard Idées. J’ouvre page 126 : C’est une maladie, la mauvaise conscience, la chose n’est que trop certaine, mais une maladie du genre de la grossesse. Cherchons les conditions qui ont amené cette maladie à son degré d’intensité le plus terrible et le plus sublime :— nous verrons…

Le musée de la bestialité

La cave, toujours, et ses noirceurs. Difficile à classer. J’ouvre page 111 : L’animal et l’homme, a écrit Gall (t. I, p. 71), sont organisés pour la colère, la haine, le chagrin, la frayeur, la jalousie et parce qu’il y a des choses et des événements qui, d’après leur nature, doivent être détestés ou aimés,…

Cauchemar à Waiatatapu

Les romans policiers sont toujours tout en haut, au bout du second escalier. J’ouvre page 157 : I Apparemment, M. Falls est un passionné d’anatomie, expliqua Dikon ce soir-là. Et il a une grande admiration pour Ackrington. Je suis à peu près sûr qu’ils allaient se battre. Il se sont découvert des liens d’amitié juste…