Regards croisés sur l’adolescence

le

Bibliothèque de gauche, rayon du haut – Psychologie et société.

J’ouvre page 229 :

Secrets de famille

Les secrets pervers, les secrets terribles, les secrets qui nuisent au développement de l’enfant doivent être traités. En revanche, les petits secrets de famille sont le fait des enfants et des adolescents qui les traquent, se les approprient, et d’ailleurs, lorsqu’ils en découvrent un, le maintiennent secret. Le propre du secret est d’être partagé, en cela il renforce les liens plutôt qu’il ne les dissout. On a trop souvent proposé la vérité comme un médicament générique, alors qu’il existe un véritable tempo de la vérité, avec des choses à dire, des choses à ne pas dire, et des choses à dire dans le temps. L’attitude standardisée « À bas le secret! » est tout aussi toxique que « Maintenons un secret pervers ».

Regards croisés sur l’adolescence, son évolution, sa diversité. Marcel Rufo, Marie Choquet
Éditions Anne Carrière, Essais. 2007.
Version Poche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s