Trois nouvelles de la Bibliothèque

le

Un nouveau livre de La Baraque de Chantier…

«L’apport de Jorge Luis Borges à la bibliothèque en tant que thème littéraire est si important que toute variation après lui (si ce n’est avant lui) n’est que la répétition d’un des motifs qu’il a dessinés. 
Je me rappelle un poème anonyme publié dans la revue Sur, dont Borges fut un grand contributeur. Il ne porte pas de titre, mais il est dédié au jésuite Juan del Castillo, missionnaire espagnol tué par les Guaranis en 1628. Il raconte un miracle dans une réduction du Paraguay…»

Ainsi commence la deuxième nouvelle de ce petit recueil, dans lequel les livres, accablés de diverses malédictions, s’ingénient à échapper tant à leur auteur qu’à leur lecteur. Hervé Gasser se débat, avec humour, dans le désordre des étagères, dans les éclaboussures de l’encre et dans l’impossible correspondance entre les livres et leur titre.
La Baraque de Chantier a aimé ça, et a tenté de contenir ce désordre dans les 36 pages d’un petit livre artisanal, illustré d’images imprimées avec des encres pigmentaires Epson, et cousu, collé et relié à la main (20 exemplaires numérotés).

Suivez ce lien, pour voir le livre et sa présentation plus en détail, et pour le commander.
Profitez-en pour visiter le site d’Hervé Gasser, ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s