Histoire de la guerre civile en URSS

Rayon histoire, les livres familiaux.

J’ouvre page 257 :

LE SIÈGE DU PALAIS D’HIVER

Le blocus se resserrait autour du palais d’Hiver.
Le 25 octobre, vers cinq heures du soir, les formations de gardes rouges qui avaient progressé en combattant se trouvaient tout près du palais.
Celui-ci est situé sur le bord de la Néva. C’est un vaste édifice à deux étages, , comptant presque 200 mètres de long, 160 mètres de large et 22 mètres de haut. Avec l’Ermitage et le théâtre du même nom y attenant, il couvre une superficie de neuf hectares environ. Devant le palais s’étend une large place que bordent en hémicycle deux massifs de bâtiments : celui de l’État-major général et celui de l’Amirauté. Au milieu de la place s’élève la colonne Alexandre.
Les détachements du Comité militaire révolutionnaire occupaient toutes les issues de la place du Palais. Sur la droite, aux abords de l’État-major et du pont Pevtchevski, s’étaient massés les détachements de la Garde rouge et du régiment Izmaïlovski. Le régiment Pavlovski et de petits groupes de soldats du régiment Préobrajenski s’étaient avancés dans la rue Millionnaïa qui aboutit à l’État-major de la garde, jusqu’à Zimnaïa Kanavka, canal étroit débouchant dans la Néva, entre le palais d’Hiver et l’Ermitage.

Histoire de la guerre civile en URSS. Tome 2. La grande révolution prolétarienne (octobre – novembre 1917). Sous la direction de Maxime Gorki …etc.)
Éditions en langues étrangères, Moscou 1946.
Le voilà

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s