La danseuse à l’éventail

Les polars d’en haut, anciens, étagère B. J’ouvre page 131 : — Irène m’a coupé l’herbe sous le pied. Avant que je puisse me rendre à Palomino, elle y était déjà. Son ami de cœur, Harry, en avait décidé ainsi. Donc, cette fois là encore, je l’ai laissée jouer, mais j’étais résolue à la devancer…

L’oiseau noir le dieu mort et sa mère

Étagère des poètes sous la tapisserie, grands formats J’ouvre page 63 : La nuit noue les mursDes souvenirs de rencontreComme ces feux épuisésQue le vent parfois ranime.La main suit la veine sèche,Devine ses révoltes ;Parfois les doigts caressent L’âme errante d’un mort.Couvrez donc ce sein froidD’une affiche à lacérer,De trois mots charbonneux. L’oiseau noir le…

Satires

Là où sont la chouette et la louve, bibliothèque de droite, étagère supérieure. J’ouvre page 144 : Livre II … Quid ? tunc rhombos minus aequor alebat ?Tutus erat rhombus tutoque ciconia nido,donec uos auctor docuit praetorius. Ergosiquis nunc mergos suauis edixerit assos,parebit praui docilis Romana iuuentus ». Quoi ? la mer nourrissait-elle alors moins de…

Le garçon sur la colline

Romans après Proust, bibliothèque de droite, début du rayon du début. J’ouvre page 131 : Entre les nervures saillantes, la texture végétale paraissait infiniment friable. Il suffisait de la gratter du bout de l’ongle ou à l’aide d’une pointe fine, une épingle par exemple, pour la réduire en poussière et dénuder la charpente ligneuse qui…

Romans libertins du XVIIIe siècle

Décidément, la variété est grande, aussi, à la cave… J’ouvre (prudemment) page 633 (prudence relative) : — Hé; ce n’est pas cela, madame ! Les femmes ont toujours la manie de montrer des devants. Hé non, faites tourner !— Ah ! monseigneur, je vous demande pardon ! s’écria ma mère, je croyais que vous vouliez…

La voix

De la cave au grenier, sans escale. Policiers, étagère D. J’ouvre page 187 : Cependant, aujourd’hui, les gens n’étaient pas là pour admirer les héros de l’écran blanc mais pour l’écouter lui, lui en personne, chanter avec cette voix qui avait été enregistrée sur deux 45 tours. Il ne ressentait plus de timidité, mais plutôt…

L’Afrique

Il y a longtemps que je n’avais pas pioché dans ce carton, à la cave. J’ouvre page 15 : La vérité est que, devant les épreuves qui nous ont été imposées par les colonisateurs — gouvernement, capitalisme, armée ou police — nous avons très souvent, plié sans rompre, adoptant des « compromis dynamiques ». L’indépendance a été…

Poèmes récits

Sous la tapisserie, au ras du tapis ; les revues de poésie grand format. J’ouvre page 7 : Le jardinier s’est assisjambes croisées pour le peintre mains jointes au reposcroisées sur ses cuisses il sourd très doucement de son corpsplein de couleurs végétales Tout penchéle vieil homme avec sa gougefore une pièce de bois tout…

Dégraissez-moi tout ça !

Petit rayon strictement politique, au-dessus des romans, bibliothèque de droite. J’ouvre page 80 : Tout ça m’a fait réfléchir. Si le gouvernement lui-même admet que les conditions de vie dans les quartiers pauvres ressemblent à celles du tiers monde, alors peut-être que les villes concernées pourraient recevoir une assistance non seulement de Washington, mais aussi…

La guerre et la paix

Les vieux russes, bibliothèque du milieu, avant dernier rayon en partant du bas. J’ouvre page 233 : XXXII Pierre, absolument terrifié, sauta sur ses pieds et courut vers la batterie comme vers l’unique refuge contre toutes les horreurs qui l’entouraient.Comme il s’engageait dans la tranchée, il s’aperçut que la batterie ne tirait plus mais que…

La planète de Shakespeare

Casier transversal supérieur, au-dessus de la bibliothèque du milieu. S.F. J’ouvre page 63 : — Pouvez-vous me dire ce que signifie nomdedieu ? Le Shakespeare, il utilisait toujours ce mot, et j’ai fini par prendre cette habitude, moi aussi. Mais je n’en ai jamais compris le sens. Je lui ai demandé souvent, il n’a jamais…

L’invention du présent

Réflexions sur la littérature, rayon supérieur de la bibliothèque du milieu. J’ouvre page 39 : Le progrès de la conscience, pour immatériel qu’en soit l’objet puisque c’est elle-même qu’elle envisage, va du même pas lent, séculaire, que la connaissance appliquée. On aimerait que l’esprit, le prompt, l’impondérable compère qui toujours nie, s’empare d’emblée de lui-même,…

L’enfant du peuple ancien

Romans après Proust, bibliothèque de droite. (Je suis en train de rÉorganiser la bibliothèque. Certains livres que j’avais déjà rangés sur ce blog ont changé ou vont changer de place, malheureusement …) J’ouvre page 153 : L’enfant s’est roulé en boule, comme s’il se protégeait des coups à venir. Kader pousse du pied l’une des…

Meurtre à Petite Plaisance

Mansarde, polars (étagère D). Il y a un lien avec le livre d’hier, mais je ne l’ai pas fait exprès… J’ouvre page 87 : — Tu es injuste… se défendit Gisèle.— Injuste, vraiment ? ironisa Jane. C’est assez comique venant de quelqu’un qui n’hésiterait pas un instant à trahir mille Ashley Brown pour obtenir un…

Grammaire de l’Académie française

Contre le mur de l’escalier, livres de famille. C’est du lourd. J’ouvre page 112 : PARTICULARITÉS DES VERBES DU 1er groupe. Dans les verbes terminés en ger et cer, on met, devant les désinences commençant par a et o , un e après le g, une cédille sous le c, pour conserver à ces deux…

Le neveu de Rameau

Littératures classiques, bibliothèque du milieu. J’ouvre page 54 : MOI. — Mais a vos heures perdues; lorsque l’angoisse de votre estomac vuide ou la fatigue de votre estomac surchargé éloigne le sommeil…LUI. — J’y penserai ; il vaut mieux ecrire de grandes choses que d’en executer de petites. Alors l’ame s’eleve ; l’imagination s’echauffe, s’enflamme…