L’homme qui rit, tome 1

Littératures classiques, bibliothèque du milieu. Récemment remonté de la cave. J’ouvre page 105 : V Hardquanonne Toutes sortes d’intumescences déformaient la brume et se gonflaient à la fois sur tous les points de l’horizon, comme si des bouches que l’on ne voyait pas étaient occupées à enfler les outres de la tempête. Le modelé des…

Les voix intérieures

La cave ! son imprévisible diversité… J’ouvre page 133 : Oh ! ne regrette rien sur la haute colline Où tu t’es endormi ! Là, tu reposes, toi ! Là, meurt toute voix fausse. Chaque jour, du Levant au Couchant, sur ta fosse Promenant son flambeau, L’impartial soleil, pareil à l’espérance, Dore des deux côtés,…

Le Capital livre premier, tome 1

Philosophes, rayon du milieu de la bibliothèque de gauche. J’ouvre page 105 : La monnaie ou la circulation des marchandises L’expression de la valeur d’une marchandise en or : x marchandise A = y marchandise monnaie, est sa forme monnaie ou son prix. Une équation isolée telle que : 1 tonne de fer = 2…

Un voyage de vacances

La cave, c’est vraiment n’importe quoi… J’ouvre page 43 : L’INSTITUTRICE. — Avez-vous oublié la Grosse-Horloge, le Palais de Justice, le musée d’antiquités ?GEORGETTE. — La Grosse-Horloge, qui s’appelait au XVe siècle hôtel du Massacre, est un massif édifice des temps passés. Chaque soir, à neuf heures, la cloche d’argent de l’ancien beffroi sonne la…

S/Z

Je découvre à la cave une autre édition du Littré. Carton plein. J’ouvre page 6103 : Sulfobase sulfhydromètre /sul-fi-dro-mè-tr’ /s.m. Petit tube gradué, en verre, destiné à déterminer la proportion de soufre contenu dans les eaux sulfureuses naturelles ou artificielles, en le remplissant d’une solution titrée d’iode. Cet instrument est fondé sur la propriété que…

Généalogie de la morale

Bibliothèque de gauche, rayon philo. Les vieux Gallimard Idées. J’ouvre page 126 : C’est une maladie, la mauvaise conscience, la chose n’est que trop certaine, mais une maladie du genre de la grossesse. Cherchons les conditions qui ont amené cette maladie à son degré d’intensité le plus terrible et le plus sublime :— nous verrons…

Les voix intérieures

Petits classiques, celui-ci bien vieux. Mais une jolie édition. J’ouvre page 27 : Livre XI Puisqu’ ici-bas toute âme Donne à quelqu’unSa musique, sa flamme, Ou son parfum ; Puisqu’ ici toute chose Donne toujoursSon épine ou sa rose À ses amours ; Puisqu’ avril donne au chêne Un bruit charmant;Que la nuit donne aux…

Histoire de France

Toujours, autour de ce qui remonte de la cave, cette légère odeur de champignon… J’ouvre page 129 : La simplicité des croisades n’est point de cet âge. Ces chevaliers au fond sont des agents mercenaires, les commis voyageurs des marchands de Londres et de Gand. Il faut qu’Edouard s’humanise, qu’il tâche de plaire aux drapiers…

L’éducation sentimentale

Même à la cave, le hasard est bloqué dans le passé, ces jours-ci. Micro-livre, de poche. J’ouvre page 293 : Puis elle revint correctement habillée. Sa taille, ses yeux, le bruit de sa robe, tout l’enchanta. Frédéric se retenait pour ne pas la couvrir de baisers.— Je vous demande pardon, dit-elle, mais je ne pouvais…

Le Vicomte de Bragelonne, tome I

Bibliothèque du milieu, mes classiques, le 19e siècle, et Dumas. J’ouvre page 190 : Ah ! malheureux que je suis, continua d’Artagnan : il faut trente chevaux; c’est ruineux. Où diable avais-je la tête en oubliant les chevaux ! On ne peut songer cependant à faire un coup pareil sans chevaux. Hé bien soit, ce…

Le Capitaine Fracasse

Littérature classique, XIXe siècle. Bibliothèque du milieu. J’ouvre page 177 : « Voilà, dit le Pédant, l’astre sauveur, l’étoile terrestre aussi agréable aux voyageurs perdus que l’étoile polaire aux nautoniers in periculo maris. Cette étoile aux rayons bénins est une chandelle ou une lampe placée derrière une vitre ; ce qui suppose une chambre bien close…

Nouveau testament

Littérature classique, début du rayon du haut, bibliothèque du milieu. J’ouvre page 139 : Selon Saint Jean 36 Mais moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean ; carles œuvres que mon Père m’a donné d’accomplir, ces œuvres-même que je fais, rendent de moi ce témoignage, que mon Père m’a37 envoyé. Et le…

Cyrano de Bergerac

Bibliothèque de droite, avec les romans après Proust – mais chacun sait que c’est du théâtre. J’ouvre page 64 : Cyrano Moi, c’est moralement que j’ai mes élégances. Je ne m’attife pas ainsi qu’un freluquet,Mais je suis plus soigné si je suis moins coquet ;Je ne sortirais pas avec, par négligence, Un affront pas très…

Curiosités esthétiques

Petit secret de la cave, ce petit livre imprimé sur vergé. J’ouvre page 385 : Dans le conte intitulé : Daucus Carota, le Roi des Carottes, et par quelques traducteurs La fiancée du Roi, quand la grande troupe des Carottes arrive dans la cour de la ferme où demeure la fiancée, rein n’est plus beau…

De l’amour

Littérature classique, rayon XIXe siècle, bibliothèque du milieu. J’ouvre page 220 : Tous les jeunes gens qui ont inventé le paratonnerre, l’imprimerie, l’art de faire le drap, contribuent à notre bonheur, et il en est de même des Montesquieu, des Racine, des La Fontaine. Or le nombre de génies que produit une nation est proportionnel…

Le nu au Louvre

Les mystères de la cave : un joli bouquin ancien, bien relié, avec gravures (tirées de l’œuvre de Boucher) et photographies. J’ouvre sur Le Titien : Jupiter et Antiope Même sujet que le Corrège, mais dans un sentiment bien différent. Le triomphe de la nudité féminine, aussi, mais dans un décor moins intime, moins profondément…