Amour et sparadrap

Mansarde et polars. Étagère B. J’ouvre page 108 : N’eût été le désordre indescriptible régnant dans la pièce, le corps de Samuel O’Casey qui commençait à remuer et les visages marqués des combattants, personne n’aurait pu supposer que ces gens paisibles, assis ou discutant tranquillement, venaient de se livrer à une bataille sans merci. Malcolm…

Les Poésies de A.O. Barnabooth

Avec ses amis poètes, de tout lieu de tout temps, sur mon mur d’ouest. J’ouvre page 61 : IMAGES Un jour, à Kharkow, dans un quartier populaire (O cette Russie méridionale, où toutes les femmes Avec leur châle blanc sur la tête, ont des airs de Madone!), Je vis une jeune femme revenir de la…

Sade – J’écris ton nom liberté

En haut de la bibliothèque du milieu, essais sur la littérature et autres récits. J’ouvre page 102 : « L’idée du plaisir fut, à mon entrée dans le monde, la seule qui m’occupa. La paix qui régnait alors me laissait dans un loisir dangereux. Le peu d’occupation que se font communément les gens de mon rang…

Lord Peter et le Bellona Club

On remonte le second escalier, pour prendre dans la mansarde, étagère C, un polar. J’ouvre page 92 : Ils se hâtèrent de descendre, et ils attendaient le passage d’un taxi lorsque Wimsey fit soudain un bond vers le coin obscur d’une porte cochère et agrippa celui qui s’y dissimulait. Il y eut une courte lutte,…

Le regard du peintre

Contre le mur de l’escalier, techniques des beaux-arts et de la photographie. J’ouvre page 25 : Ovale, rond, octogone… déterminent l’œuvre Cheval attaqué par un lion George Stubbs, émail sur cuivre, 24,3 x 28,2 cm, 1769 Ce peintre anglais (1724 – 1806) était renommé pour ses études anatomiques et ses peintures représentant des chevaux de…

La vie des paysans bas-alpins à travers leur cuisine de 1850 à nos jours

Bibliothèque de gauche, tout à fait vers le bas, au-dessus des dictionnaires. J’ouvre page 85 : L’histoire alimentaire de la paysannerie bas-alpine est révélatrice d’un ensemble de productions et de recettes assez mal connues jusqu’à présent. S’il existe, en effet, plusieurs livres de cuisine de Provence, ceux-ci, en réalité, font un amalgame des recettes de…

L’ancre de miséricorde

Romans après Proust, bibliothèque de droite, planches du haut. J’ouvre page 89 : Pour dire vrai, nous avions un peu l’habitude de ces désordres et nous n’en aimions pas moins ces matelots plus braillards que méchants. La rude discipline du bord se relâchait à terre. Et leurs officiers eux-mêmes se montraient toujours prêts à la…

La poésie n’est pas seule

Mur à poètes, pensifs. Étagère près du sol. J’ouvre page 53 : Nous disons « c’est beau ! » d’une demeure où le désir d’habiter se lève. Le beau suscite désir de demeurer ; « fascine », comme on dit, i.e. augmente en se soustrayant, se soustrait en croissant ; est là et n’est pas là ; semble. La…

Œuvres de Colette – 3

Près des poètes, sur le mur ouest. Et justement, on parle des points cardinaux… J’ouvre page 267 : SIDO — Dieu que tu as l’air bête en ce moment, ma fille… Tu m’écoutes ? — Oui, maman… — Donc nous avions fait un grand tour, par une de ces chaleurs ! J’étais énorme, et je…

J’accuse ou la vérité en marche

Littérature classique, XIXe siècle. Bibliothèque centrale. J’ouvre page 117 : Je l’ai démontré d’autre part : l’affaire Dreyfus était l’affaire des bureaux de la guerre, un officier de l’état-major, dénoncé par ses camarades de l’état-major, condamné sous la pression des chefs de l’état-major. Encore une fois, il ne peut revenir innocent sans que tout l’état-major…

La fortune vient à quatre heures

Polars (anciens), étagère C, sous les combles. J’ouvre page 59 : — Alors, vous n’y avez pas du tout mis les pieds, c’est bien ça ? demanda Johnny. — Non, j’ai tout simplement attendu que vous me tombiez dans les bras ! répliqua ironiquement Partridge. — Comment pouviez-vous savoir que nous viendrions ici ? —…

Mère Courage

Petits théâtres – casier transversal au-dessus de la bibliothèque de gauche, à droite des petits classiques. J’ouvre page 40 : QUATRIÈME TABLEAU La mère Courage chante le chant de la grande Capitulation. Devant une tente d’officier, la mère Courage attend. Un secrétaire se tient à l’entrée de la tente. LE SECRÉTAIRE. —Je vous connais. C’est…

Un endroit discret

Romans traduits en français. Bibliothèque de droite, rayon au ras du sol. J’ouvre page 112 : 11 « À ce moment là, c’était donc Kônosuke Kubo qui me regardait ? » Depuis qu’il avait entrevu le visage du secrétaire général de l’entreprise de textile R, cette réflexion ne le quittait plus. … C’était par un après-midi lumineux…

Naissance et renaissance de l’écriture

Bibliothèque de gauche, autour de la psychanalyse. Seconde planche en partant du haut. J’ouvre page 126 : Contagion de l’interdit d’écriture porté sur la voyelle Dans le cadre monothéiste où il fut inventé, l’alphabet autorisait seulement l’écriture consonantique, et l’interdit porté sur l’inscription de la voyelle, inexplicable rationnellement, a diffusé par le biais des écritures…

L’homme à rebours

Casiers transversaux sur la bibliothèque, gauche, mais vers le centre. J’ouvre page 81 : — C’est écœurant! Je me retourne pour voir à qui s’adresse cette expression de mépris. Un enfant, figé au milieu de l’allée dans une attitude coupable. Une jeune femme se tient devant lui; ses traits expriment le dégoût de qui vient…

La vie mode d’emploi

Romans après Proust – bibliothèque de droite, en haut de l’étagère du dessous, à droite, seconde planche. J’ouvre page 235 : Chapitre XLI Marquiseaux, 3 En réunissant l’ancienne chambre des parents Échard et la petite salle à manger et en y annexant la portion correspondante au vestibule, devenue dès lors inutile, et un placard à…