L’amour dure trois ans

Dans la cave, avec les livres dont j’ignore la provenance. J’ouvre page 95 : Croyez-moi : j’ai tout essayé pour ne pas tomber amoureux. Mettez-vous à ma place : chat échaudé craint d’être ébouillanté. Mais je ne pouvais cesser de penser à Alice. Par moment, je la haïssais, je la détestais vraiment, je la trouvais…

Trafic d’or sous les Tang

Haut grenier. Polars 10/18, étagère F. J’ouvre page 63: […] La semaine dernière, un mien cousin qui passait par là le soir a vu un moine décapité se promener au clair de lune, sa tête sous le bras. — Auguste Ciel, cria Tsiao Taï. As-tu fini de débiter tes horreurs ? Comment ferai-je pour manger…

Cahier du Refuge n° 26

Casier transversal, au-dessus de la bibliothèque du milieu (partie gauche). Petites revues de poésie (petit format, bien sûr) J’ouvre page 11 : MANIFESTATION INÉDITS Cinq noms qui ne disent rien encore ou presque, au lecteur, ou plutôt qui ne disent qu’eux-mêmes. On ne les retrouve que rarement aux sommaires des revues, quant aux livres, ils…

Album Prévert

Rangée des pléiades, dans la vitrine. À la lettre P. J’ouvre page 127 : Fac simile de l’édition originale de Lumière d’homme Somnambule en plein midi même la viande sur la fourchette même la fourchette à la main toujours très près des camarades mais si loin tout de même si loin et donner la pâtée…

Tours de cartes et de société

Dans la cave, protégé par une pochette en plastique, posé sur un carton. J’ouvre page 176 : LA BAGUETTE OBÉISSANTE Prenez un bouchon, une tasse à thé ou à café, et une petite baguette de bois de sapin ou de noisetier. Cassez en deux votre baguette, ou, plus exactement, pliez-la en forme de V, et…

La vengeance de Hamlet

Je ne dois pas négliger les romans policiers. Sinon, dans cinq ou six ans, il ne restera plus qu’eux… j’ai donc monté l’escalier raide de la mansarde. J’ouvre page 221 : On lui tapota sur l’épaule. — Dites donc, que cherchez-vous ici, l’ami ? Comment êtes vous entré ? Macdonald se retourna pour découvrir un…

Le Facteur Cheval

Nouveau venu (un cadeau). Ira-t-il rejoindre les poètes (mur ouest, sous la tapisserie à gauche) ou les écrits sur l’art – petits livres bizarres, au même endroit, à droite ? J’ouvre page 49 : Monsieur Jourdain sublime, Ferdinand Cheval a été un artiste sans savoir ce qu’était l’art. Reconnaissons d’ailleurs qu’il entrerait difficilement dans une…

Sans valeur marchande

Bibliothèque de gauche, tout petit livre caché entre deux très gros. Philosophes. (Jolie édition !) J’ouvre page 21 : Ces figures dites « géométriques » renvoyaient à une science dont la signification et l’usage sont entièrement perdus. On sait généralement que cette science des nombres figurés servait à « mesurer la terre » (géo-métrie). Mais il s’agissait là d’une…

Le voyage secret

Romans après Proust, bibliothèque de droite, rayons supérieurs de l’étagère inférieure… J’ouvre page 62 : Y eut-il un moment plus rare que celui du concert, les yeux fermés, qui suivit, tous lustres éteints, à la lueur des bougies rouges ? Comme les musiciens avaient pris place derrière moi, je dus faire virer ma chaise et…

Gilles de Rais

Cave, poussière et champignons. Provenance inconnue. J’ouvre page 183 : Jamais ils n’offrent d’argent, comme faisait Sillé. Ils laissent seulement, au moment de payer la tournée, voir complaisamment l’intérieur de leur bourse gonflée, où l’on aperçoit même quelques pièces d’or. Ils laissent les autres tâter leurs chauds vêtements d’hiver molletonnés tout neufs. Leurs chevaux splendides…

La société française sous Napoléon III

Bibliothèque de droite, rayons histoire ( et bruits de couloir…) J’ouvre page 155 : Le clergé et le gouvernement En face de Mgr Pie, l’archevêque de Paris, Mgr Darboy, est en lutte contre Pie IX, comme Mgr Pie l’était contre l’Empereur. Les vicaires capitulaires avaient exclu du diocèse de Paris un prêtre ultramontain, qui avait…

Dames et bourgeoises amoureuses ou galantes du XVIe siècle

Bibliothèque de gauche, deux rayons au-dessus des dictionnaires – histoire moderne. J’ouvre page 121 : L’ « Astrée » de Ronsard La marquise d’Estrée approchait maintenant de la cinquantaine. Grasse, mais toujours fraîche, avec un ample front, des yeux admirables, le nez fort et les lèvres trop minces — telle qu’un crayon du temps nous la montre…

La nouvelle poésie française

Rayons du mur ouest, avec les autres anthologies poétiques. J’ouvre page 201 : 3 Comment croire à une histoire ayant commencement et fin Derrière et devant la maison où rien n’est semblable Dehors et dedans ne sont pas accordés. 4 Faut-ils qu’ils nous sachent derrière la façade étonnés de leur silence lorsque le vin et…

La clinique du crime

Étagère F – sous les combles, 10/18 (mais pas celui-ci) J’ouvre page 100 : […] l’hôpital n’est pas un bon terrain de chasse pour moi. Ne vous tracassez donc pas pour cela. Ce sera peut-être tout à fait hors sujet. En tout cas, il aurait été criminel  de se taire. La conscience du devoir accompli…

Paul Klee

Rez-de-chaussée. Les artistes, en vitrine, rayons du bas. J’ouvre sur : Ab ovo. 1917. Aquarelle sur gaze et papier 14,9×26,6cm Au cours de cette exposition à la galerie Sturm, Walden avait, dans son éloge à Franz Marc, brossé un portrait de l’artiste qui convenant plutôt à Klee. Klee éprouvait maintenant, dans le domaine de l’art…

La botanique redécouverte

Petit rayon naturaliste du rez-de-chaussée, en haut à gauche, sur Jaurès et les affiches d’Octobre. J’ouvre page 106 : La Terre en perpétuel remaniement Au cours des presque cinq milliard d’années qu’on lui attribue, la Terre n’a pas cessé de se remodeler ; des changements graduels sont intervenus sur des durées immenses, et des transformations…