Dictionnaire égoïste de la littérature française

Bibliothèque. Livres des parents, contre la cloison de l’escalier. Un livre de poche sous étui. J’ouvre page 575: Louis XIV et la littérature Il a été bien avec les écrivains, et sans lui les brutes aristocratiques et les hypocrites jansénistes auraient tué Molière; d’autre part, comme le fait remarquer Hugo, « il donnait quatre cent mille…

Les dix millénaires oubliés qui ont fait l’histoire

En cours de lecture. J’ouvre page 129 Restait à comptabiliser ces circulations de biens. Dans beaucoup de sociétés inégalitaires, les producteurs doivent normalement remettre aux possédants une partie de leurs récoltes en nature. C’était, entre particuliers, le système du métayage dans l’Europe traditionnelle ; ou encore de la dîme, payée au clergé, soit le dixième…

Feuilleté

Rayon poésie (j’assume). Tout mince, il attire la main. J’ouvre. Non paginé:   La page de droite porte, dans sa moitié qui touche la tranche, quatre macules à l’encre d’imprimerie. Deux sont visiblement des empreintes digitales, pas très nettes, avec des traînes d’encre dues au retrait rapide du doigt. Les deux autres, proches du trait,…

La vie moderne

Sur un tas, au tapis. Poésie. J’ouvre page 47: 9 (de l’hygiène publique) Que l’haleine (ou âme) hygiaphone et la dou Chette à (cas plus banal) cul le jour ça dou Bleu l’effet kiss cool net : oui. Ou le caisson Cryogénique en version plus extrême on Xion (mais 70% voudraient ça moins Trash).Crache- (ou…

Curiosités géologiques du Trégor et du Goëlo

Petit rayon de la bibliothèque consacré aux livres scientifiques. En haut, à droite. Entre abrégé de géologie et guide touristique.J’ouvre à la page qui décrit le « site n°3 »: Les roches les plus anciennes de France A Pors-Raden comme au niveau des autres affleurements régionaux, ces gneiss œillés représentent d’anciennes roches granitiques intensément déformées et métamorphisées…

Presque mort

Polar au grenier. Couché à plat sur une rangée bourrée. J’ouvre ce suédois page 187: La brume du matin offrait une certaine protection. Protéger qui ? se demandait Winter, tout en obliquant à la hauteur de la place Sankt Sigfrid. Venant des bois, la brume flottait sur Örgryte, s’infiltrait entre les maisons. En se déployant…

Le son sur l’épaule

Dans une des piles du tapis. C’est à dire lu au cours de l’année qui précède. Un petit livre tout simple avec du son dedans. J’ouvre page 25: Rien n’a changé, je le sais. Ma mère se mélange à la terre, dans un cimetière du Loir-et-Cher. Le maire a exigé que l’on coupe le petit…

Envoyée spéciale

Dans le rayon des romans français après Proust, bibliothèque. J’aime la petite étoile des Éditions de Minuit. J’ouvre au hasard, page 115: C’est vraiment bien décoré chez vous, a crié Nadine Alcover pour crier quelque chose. Je peux vous faire visiter si vous voulez, a hurlé Tausk en se levant, suivez-moi. Et il a entrepris…

La lave et l’obscur

Rayon poésie, on croise des amis, et l’ami Pierre, ici. J’ouvre, page 32. Parfois la nuit nous ignore Parfois la nuit nous ignore. Le crépuscule colle à la peau comme un rêve interdit. Crépuscule antérieur, miroir de la parole. Et voilà que le temps s’enfonce sous le temps. L’étranger a un rêve fragile sur les…

Etats provisoires du poème. III

Rayon poésie (anthologies et réflexions sur la), l’un de trois petits volumes jaune moutarde. J’ouvre page 43: De nous être repliés sur la seule action restreinte (l’écriture selon Mallarmé) ou sur les vertiges/vestiges du moi, nous avons oublié de nous entretenir du monde commun. Or, je le crois très profondément, quand la poésie se souvient…

Kardia

Sans lieu, vient de sortir de l’œuf. J’ouvre: l’image est hors d’atteinte un chiffre élimine le nom   l’espace du moins ce qui en tient lieu dans l’embrasure d’une fenêtre des flots des agglomérats humains se forment elle se présente de face j’en prends une : c’est la mer aucun personnage Kardia. Claude Royet-Journoux. 2009…

Armand Gatti

Avec des ouvrages de critique littéraire, mais pas linguistiques, dans la bibliothèque. J’ouvre page 65, sur un texte de Gatti: Ce que chantent les arbres de Montreuil – 22 octobre 41 — 22 octobre 2000: Frères (ô combien) de Chateaubriant. L’énorme densité du pulsar associée à sa rotation (des centaines de tours par seconde) provoquent…

La Destruction du Parthénon

Sur une table de nuit… J’ouvre page 55. Un peu après le milieu du livre: Personne n’y croit. Tout le monde chuchote, effaré. Personne ne veut y croire. Chacun court voir de ses propres yeux, veut être sûr. C’est arrivé pour de vrai? Ils pensent que leurs sens leur jouent des tours. Ils n’en croient…

Congo

En vadrouille sur le tapis de la bibliothèque; j’ai dû le prêter récemment. Je le reclasserai dans les romans, mais lui dit toujours : »récit ». J’ouvre page 51: Alors, tous les pays d’Europe ont tapé dans leur casserole, ils ont sauté la haie. L’étoile devenait folle. « Je ne réussirai jamais à la suivre », se disait-on, mais…

ABC3D

Au côté des Pléiades. Il le mérite. J’ouvre, là, sur une page de nuit. Une nuit sur la plage. Deux corps tout blancs, pas encore bronzés, s’étirent, se soulèvent au-dessus du sable noir. L’un bien droit et carré, l’autre souple et arrondi. Un petit parasol blanc décoré de lignes concentriques rouges abrite leurs deux têtes….

La pyramide de glace

Mansarde. Rayon polars. Les historiques. On connaît la série des Le Floch. J’ouvre celui-ci page 219. Vous oubliez que le sang cesse de circuler à la mort et qu’ainsi ce que le vulgaire appelle bleus n’apparaissent pas. Or il y avait des amas de sang et ses jambes étaient brisées. En bref, elle m’est parue…