Pièces détachées

Sous la tapisserie, en bas à droite, les anthologies de poésie – petites et grandes. J’ouvre page 163 : Le monde n’a jamais été à notre dimension, la Terre tourne trop vite autour du soleil, les montagnes sont trop grosses, il y a trop d’eau dans les mers, trop de nuages dans le ciel, trop…

Bleib bei uns, Bach

La musique au rez-de-chaussée, dans le placard à gauche. J’ouvre page 80 : Dans les fugues, l’intelligibilité de la structure est d’une importance prioritaire : une interprétation libre et superficiellement « inspirée », comme s’il s’agissait de musique spontanée, n’a pas sa place ici. Cette façon consciente et parfaitement documentée d’approcher ces pièces est de fait totalement…

Les captifs de Cornouaille

De la cave au grenier – retrouvons les polars. Étagère F, 10/18. J’ouvre page 101 : Lysandre, elle, avait regagné son Pleyel et son Chopin, mais, ses mains posées sur le clavier, elle ne pouvait se décider à jouer. François annonçait à Albertine et à l’entourage qu’il allait rejoindre Paris dès aujourd’hui afin de consulter…

Brouillons d’écrivains

Dans la vitrine du rez-de-chaussée avec les livres d’art et les catalogues d’exposition. J’ouvre page 63 – et le hasard ramène Victor et Adèle ! : En 1920 Hugo avait confectionné un petit carnet. Non pour y coucher des sonnets, mais pour y enregistrer de façon faiblement cryptique les incidents infimes de son idylle avec…

Voile de pierre

Un suédois dans la mansarde. Policiers, étagère D, provisoirement. J’ouvre page 191 : Non. Pourtant, Sigge Lindsten avait appelé. À supposer que ce soit lui. Peut-être lui avait-il montré de faux papiers et la maison de Fredriksdal n’était-elle qu’une sorte de décor de cinéma, sans rien derrière, où on était en train de tourner un…

Tes mains dans mes poches

Petits livres pas pareils. Exposé sous la tapisserie, mur ouest. Je tire l’un des livrets de l’étui : tes mains dans mes poches que devient ta main maintenant ? ta main, la main qui était dans la mienne, que devient ta main maintenant ? elle gigote l’araignée, tu as une araignée dans la main, que…

La Bibliothèque de Poésie – 20e/21e siècle

Sous les poètes qui sont rangés sous la tapisserie sur le mur ouest, en bas à droite. J’ouvre page 184 : Une haute tour de larmes je vois une haute tour de larmes Au pied de la tour nagent méduses et couteaux ailes de froid En haut de la tour veille une sentinelle pin de…

Les souliers bruns du quai Voltaire

Polars, la-haut. Étagère E. J’ouvre page 143 : Malaisé d’ajouter à l’encre violette Pour Micheline Ballu et de convertir en 8 le dernier chiffre de 1897 sur les étiquettes parant déjà les pots scellés d’une ficelle rouge. Elle en louchait. Quand elle eut terminé, fière de l’absence de ratures, elle emballa chaque pot d’un papier…

Mnémosyne

Philosophie, bibliothèque de gauche, rayon vers le milieu. J’ouvre page 47 : Les déplacements uniformes, les mouvements réguliers portent à la rêverie, à l’agencement des souvenirs, à l’élaboration de stratégies nouvelles. Le temps d’un voyage, on réorganise sa pensée, on refait le monde. La déambulation procède de cette double articulation de la création et du…

Vengeance pour un mort

De la cave au grenier – romans policiers, étagère F, 10/18. J’ouvre page 115 : — Je m’appelle Felipe, dit le nouveau venu. Je rentre après de difficiles tractations. J’habite non loin de Perpignan. — Et je suis Astruch Afaman de Gérone, dit le père de Bonafilla. Nous nous rendons à Perpignan pour un mariage….

Le dossier sauvage

En cours, sur la table. Il est ouvert page 101 : 5 Dès ce matin, à peine levé, j’ai repris la lecture du dossier où je l’avais abandonnée, épuisé hier soir. Je dois me tenir à ma résolution ; éloigner l’aura morbide d’Unabomber et revenir aux documents compilés dans la chemise cartonnée. Il n’y a…

Parabole du failli

Romans après Proust. Troisième rayon. Bibliothèque de droite, celle du bas. J’ouvre page 48 : Le lendemain, nous y sommes retournés et elle nous a encore donné de l’argent en disant : « Ne revenez jamais. Moi, les garçons, je n’aime rien. Et comme je vous vois là si je vous prête de l’argent avec quoi…

Mais où sont passés les indo-européens ?

Histoires anciennes, dans la bibliothèque de gauche, au-dessus des dictionnaires. J’ouvre page 275 : En France, le mouvement de pensée dit « Nouvelle Droite » en sera l’une des formes les plus médiatisées, les plus élaborées et les mieux connues, même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’une doctrine totalement constituée, mais plutôt d’une nébuleuse évolutive…

Le temps des poisons

Passons de la cave au grenier. Étagère E, 10/18 J’ouvre page117 : Le père Clément ne voulait pas s’attarder. Ils parvinrent à un terrain communal qui s’étendait jusqu’au haut mur de briques du cimetière. Au centre, s’élançait l’énorme portail à quatre pignons. Kathryn et Colum suivirent le prêtre dans le cimetière, vaste enclos d’herbe haute…

France 1500

Rez-de-chaussée, livres d’art et catalogues d’expositions, dans la vitrine. J’ouvre page 238 : La carrière du Maître de Jacques de Besançon, qui a été précocement reconstituée, dès 1892, par Paul Durrieu, est demeurée remarquablement stable dans l’historiographie, faisant l’objet de peu de reconsidérations, bien que l’on ait scindé son activité en celles de deux ou…

Tartes, tourtes et Cie

Livres de cuisine, au rez-de-chaussée, le petit rayon des grandes tailles. J’ouvre page 54 : Frittata mozarella-courgettes-champignons pour 4 personnes PRÉPARATION 15 MINUTES . CUISSON 20 MINUTES 8 œufs légèrement battus 2 courgettes moyennes râpées 250 g de champignons de Paris émincés 100 g de mozzarella râpée 2 oignons rouges moyens émincés 1 gousse d’ail…