Louis XIII

Histoire – toujours dans la même bibliothèque et sur le même rayon. J’ouvre page 255 : C’est à la fin de la journée du 25 janvier 1619 que le mariage royal, pour reprendre l’expression du nonce, fut enfin « parfait ». Voici dans son entière crudité le passage approprié du journal d’Héroard :  » …Va chez la…

Victor Hugo et les femmes

Continuons avec les livres un peu bizarres, à la cave. J’ouvre page 31 (au hasard, bizarre…) : Au reste, « le plus bizarre de tous les hasards » est très simple. Victor n’a-t-il pas été invité par un de ses amis habitant entre Dreux et Nonancourt ? Seulement, cet ami, par une fatalité bien contrariante, était parti…

Mémoires du Cardinal de Retz – tome 2

Bibliothèque du milieu, littérature classique, époque classique. J’ouvre page 89 : Je suis assuré qu’il y a déjà quelque temps que vous me demandez le détail, ou plutôt le dedans, de ce qui se passait dans dans cette grande machine du parti de Monsieur le Prince, dont les mouvements vous ont, si je ne me…

Lettre choisies du dix-huitième siècle

Littératures classiques, bibliothèque du milieu – le dix-huitième, sur le rayon du milieu. J’ouvre page 219 : À quoi sert-il, par exemple, de l’instruire des devoirs de votre état de mère ? Pourquoi lui faire retentir toujours à l’oreille les mots soumission, devoirs, vigilance, raison ? Tout cela a un son effrayant à son âge….

Nini Patte-en-l’air

Cave, dans le carton d’où sont sortis les récits animaliers, il y a quelque temps. C’est n’importe quoi. J’ouvre page 116 : —  Le 9 août, dis-je, est donc le jour anniversaire de votre forgeron? — Oui… et cette année là ça a été aussi ma fête ! — À Vannes ? — Non !…

L’œuvre poétique. Tome V.

Mur de l’escalier. J’aime ce gris et ce rouge, et plus je remonte vers l’enfance, plus je les aime. Pourquoi ? J’ouvre page 181 : Et il n’y a pas à dire qu’alors mes poèmes sont considérés comme étrangers désormais au surréalisme, puisque nous allons arriver au jour où l’inculpation dont je suis, ils sont,…

Napoléon

Histoire, bibliothèque de gauche. Un joli livre en bon état, bien qu’il semble avoir été souvent lu. J’ouvre page 5 (pourquoi pas par hasard au début ?) : Introduction L’homme, dont je dois écrire la vie et expliquer le caractère, constitue un des plus étonnant phénomènes de l’histoire universelle et il n’est pas surprenant qu’à…

Le chevalier de l’espérance

Ce carton, dans la cave, qui contient des vieux livres politiques. Pages non coupées. J’ouvre page 153 : Le 23 juin, la Colonne entre à Buracao, au pied des montagnes de Santa Maria. Elle y fête la nuit de la Saint-Jean, ce saint qui faisait des discours au peuple sur les rives du Jourdain, discours…

Vie de Charlot

Petite planche cinéma, au-dessus de la bibliothèque du milieu. J’ouvre page 91 : Le sujet de sa nouvelle œuvre, Charles Chaplin l’a ainsi résumé : Une femme de Londres, très pauvre, essaye de trouver pour l’enfant illégitime qu’elle veut abandonner, un milieu luxueux. Elle le pose sur les coussins d’une limousine stationnant à la porte…

Album Prévert

Rangée des pléiades, dans la vitrine. À la lettre P. J’ouvre page 127 : Fac simile de l’édition originale de Lumière d’homme Somnambule en plein midi même la viande sur la fourchette même la fourchette à la main toujours très près des camarades mais si loin tout de même si loin et donner la pâtée…

Aragon, un destin français. T. 1. 1897-1939

Pas encore en place. Double gros volume, il a du mal à se caser dans les rayons consacrés à A. J’ouvre page 463 : Que de pages du Monde réel présentent des portraits, si j’ose dire, engelsiens! Paulette Mercadier, par exemple, dans Les Voyageurs de l’Impériale : « […] tout naturellement, la monstrueuse propriété de l’homme…

Gilles de Rais

Cave, poussière et champignons. Provenance inconnue. J’ouvre page 183 : Jamais ils n’offrent d’argent, comme faisait Sillé. Ils laissent seulement, au moment de payer la tournée, voir complaisamment l’intérieur de leur bourse gonflée, où l’on aperçoit même quelques pièces d’or. Ils laissent les autres tâter leurs chauds vêtements d’hiver molletonnés tout neufs. Leurs chevaux splendides…

Correspondance II – 1851-1858

Rez-de-chaussée. Pléiades en bande sous la vitrine. J’ouvre page 624 : À Louis Bouilhet [1856] J’ai eu hier la visite du sieur Baudry (junior), qui nous a imité successivement, avec sa bouche, le cor de chasse, le cor d’harmonie, la basse, la contrebasse, le serpent et le trombone. C’est merveilleux. Ce garçon là est fort….

Mémoires de l’abbé de Choisy

Histoire de l’Ancien Régime, bibliothèque de droite, troisième planche en partant du bas… J’ouvre page 472 : Mémoires de l’abbé de Choisy habillé en femme Vous venez voir ma nièce, lui dit-il, elle est plus jolie que jamais ; elle est avec ma femme, je vais vous présenter. Ils montèrent ensemble ; le marquis salua…

Lettres illustrées

Que fait-il dans la bibliothèque de droite, avec les romans (après Proust) traduits en français? J’ai ouvert page 94. Bonne pêche pour un lendemain de réveillon… Mais revenons au bal. Ils ont dansé. Leonard s’est mis à s’ennuyer horriblement. Il s’est fait assaillir par le petit Eddie Sackville-West, qui est aussi attirant qu’un chaton, chaton…