le repos des épines

Simplement plié, subtilement typographie, en direct des Venterniers. Je n’ouvre pas : Le vent, à force de fureur, était finalement parvenu à nettoyer le ciel. L’horizon dégagé, d’un beu franc, venait s’émousser contre la crête grise des montagnes, anguleuses et rectilignes. Un ou deux sommets étaient parsemés de blanc. Un peu de neige reflétait l’éclat…

Pour ce qui est des ténèbres

Vient d’arriver. Panier à lire, en bas, sur le tapis. J’ouvre page 43 : Clotilde dans la bousculade des incompréhensions, enfermée derrière le treillis de fer. Ils ont découpé les cordes de la lyre au sécateur, serait-ce la séquence effacée du film, celle où la poussière retombe sur les charniers ? Toi, mon fantasme protéiforme,…

Nouvelles du XVIIIe siècle

Rez-de-chaussée. Les Pléiades. J’ouvre page 395 : Isabelle Mendosa À ces mots, Dom Ramire se retira, et le Marquis ne daigna pas lui répondre. Il était si outré contre lui, qu’à peine fut-il seul, qu’il ordonna qu’on fît venir sa fille. Il ne l’avait point encore instruite de son malheur, il avait cru qu’il convenait…

Le pays d’octobre

Science fiction, du casier transversal supérieur, au-dessus de la bibliothèque. J’ouvre page 147 : Canicule […] Foxe recula son bras, la canne serrée dans son poing, haut levée, et frappa. — Non! » cria Shaw, de la porte. Mais la femme avait glissé, était tombée sur le côté, bredouillant, griffant le sol. Foxe était penché sur…

Résurrection de Sherlock Holmes

Dans l’étagère B des combles, avec mes vieux polars ; bien effeuillé. J’ouvre page 235 : LES SIX NAPOLÉONS M. Lestrade, de Scotland Yard, ne dédaignait pas de passer chez nous le soir, et ses visites étaient bien accueillies par Sherlock Holmes : elles lui permettaient de se renseigner sur tout ce qui se disait…

Œuvres IV

Rez-de-chaussée, compagnie des Pléiades; rayon le plus bas. J’ouvre page 299: « Un très joli timbre de voix, doux avec un peu d’acidulé dans le haut… Mais si nous allons de ce train là, pensait-elle, je serai forcée de la retenir à dîner… On n’a pas idée de sortir à 4 heures en robe d’après-midi noire….

Sur la mer

Bibliothèque de droite. Romans après Proust. Un petit livre-cadeau. J’ouvre page 53: J’avais mangé trop de biscuits de mer et maintenant j’avais soif. Mais j’étais très content parce que trois heures étaient passées. J’ai à nouveau approché ma montre devant mes yeux pour en être sûr, puis je l’ai remise dans ma poche. La dernière…

Compagnons

Romans après Proust, bibliothèque de droite, étagère du bas, rayons du haut, à droite. J’ouvre page 32: Le jour monta, remplit la chambre. Kernevel regardait la lumière sur les murs, quand Le Brix entra. « Je t’attendais, Je savais bien que tu serais venu de bonne heure. — Pardié ! répondit Le Brix en posant son…

Sylvie

Avec la littérature classique, sous une jolie reliure classique réalisée par Marie Henry. Bibliothèque du milieu. J’ouvre page 21: Un voyage à Cythère Quelques années s’étaient écoulées : l’époque où j’avais rencontré Adrienne devant le château n’était plus déjà qu’un souvenir d’enfance. Je me retrouvai à Loisy au moment de la fête patronale. J’allai de…

Tous les contes d’Edgar Poe

Littérature classique, bibliothèque du milieu, plutôt vers le bas. J’ouvre page 243: Le démon de la perversité Nous sommes sur le bord d’un précipice. Nous regardons dans l’abîme, — nous éprouvons du malaise et du vertige. Notre premier mouvement est de reculer devant le danger. Inexplicablement, nous restons. Peu à peu notre malaise, notre vertige,…

Deux ou trois Graces.

Romans après Proust, bibliothèque de droite. Œuvres traduites en français. J’ouvre page 113: C’est ainsi que cela s’était passé avec Rodney. En amour de cette espèce, il était, il faut le reconnaître, un réel virtuose ; c’était charmant. Grace s’imagianit qu’elle le pratiquerait exactement de même avec le successeur de Rodney. Et elle l’aurait pu…

Son dernier coup d’archet

Roman policiers, dans la mansarde. Les fondamentaux. J’ouvre page 117: Les plans du Bruce-Partington — Il possédait donc plusieurs doubles de clés. Il a pris les papiers et les a emportés à Londres pour vendre le secret avec le projet, sans doute, de récupérer les plans assez tôt pour les replacer dans le coffre le…

Le jongleur de Notre Dame

Glissé entre deux romans après Proust, mais en fait, avant… J’ouvre sur le premier paragraphe: Au temps du roi Louis, il y avait en France un pauvre jongleur, natif de Compiègne, nommé Barnabé, qui allait par les villes, faisant des tours de force et d’adresse. Les jours de foire, il étendait sur la place publique…

Caravanes. Littératures à découvrir

Nouveaux rayons du mur ouest, pas encore encore vraiment placé, un grand volume doux et souple. J’ouvre page 133: NAMOUNAÏ Je crois que je vais quitter mes outardes et aller faire un tour du côté de Pallik, même si je suis seul. Pallik? Le détroit, la porte. Le passage vers un autre lieu. Namounaï m’en…

Service des affaires classées

Dans la mansarde près de la fenêtre – avec les polars qui datent, et qui ont l’odeur acide et poussiéreuse du vieux papier. Page 161 (mais je jure que c’est le hasard, vraiment!): Lorsqu’il entra dans son bureau, il trouva un jeune détective de Scotland Yard qui l’attendait. « Nous avons appris que vous aviez dîné…

Satire seconde

Littérature avant Proust, rayon XVIIIe siècle. Cher Diderot. J’ouvre page 146: Lui.— Je vous y prends. Diogène a donc aussi dansé la pantomime ; si ce n’est devant Périclès, au moins devant  Laïs ou Phrynée. Moi.— Vous vous trompez encore. Les autres achetaient bien cher la courtisane qui se livrait à lui pour le plaisir….