L’alphabet du monde

Sous la tapisserie à la droite des poètes, une anthologie de poésie pour les enfants (et les grands), parmi celles pour les grands (et les enfants). J’ouvre page 41 (je jure que c’est le hasard!) : Avec ton grand bâton tu bats celle que j’aime avec ton grand bâton diguedon je crèverai ton ventre rond…

Œuvres complètes, tome 2.

Les Pléiades, au rez-de-chaussée, dans leur armoire vitrée. J’ouvre page 865 : ERIC PETERS-MATISSE « Il était simple et bon  — il aimait toutes les bêtes, il ne voulait pas que l’on tue, même une araignée ». C’est sa mère qui le dit. On le transporta en camionnette, pour le fusiller, de Fresnes au Mont_Valérien, avec son…

La Bibliothèque de poésie. 18e/19e siècle.

Anthologies de poésie. Sous la tapisserie, à droite, en bas. Gros livre. Le hasard tire au sort Rimbaud. Comme c’est le premier jour de l’année, je choisis  le très connu, page 1137 : VOYELLES A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles, Je dirai quelque jour vos naissances latentes : A,…

Filigranes – n° 4

Revues de poésie, petits formats au-dessus de la bibliothèque du milieu. Un exemplaire qui semble avoir été chipé à un ami… J’ouvre page 38 : 1 ma chaise de plastique et de toile l’hypermarché me l’a offerte pour quelques sous avec des accoudoirs pour se tourner les pouces ou pour appliquer — alternativement — sur…

Anthologie de la poésie française du XXe siècle. Tome 2

Mur ouest, en bas à droite. Les anthologies. J’ouvre page 393 : Démesure de la poésie Le poème est ce qui n’a ni nom , ni repos, ni lieu, ni demeure : fissure à l’œuvre se mouvant. Inutile de le circonscrire hors de paysages connus dans quelque zone aux pensées interdites, horizon d’antinature ou alors…

La seule langue inconnue

Revues de poésie, petit format – casier transversal inférieur, au-dessus de la bibliothèque du milieu… J’ouvre page 23 : Il restait pourtant des traces que les eaux ont croisées Une part de moi s’est faite plaie une part de cœur s’est faite poussière toute l’absence a atteint la frontière et il n’y a plus rien…

Signes – … 31 poètes du pays nantais …

Mur ouest – mais très grand. Se tient donc très à droite, en bout de rang (vous savez, comme l’élève trop grand sur la photo de classe). J’ouvre page 79 : des arguments pas besoin à vrai dire pour jusqu’au bout sur le sable suivre la Loire dans un sens ou dans un autre il…

Rivaginaires n° 20

Revues de poésie, petit format – dans le casier transversal au-dessus de la bibliothèque du milieu. J’ai ouvert page 13 : L’allée de buis L’allée de buis court autour du terrain de remblai. En la suivant on distingue à hauteur d’œil les morsures anciennes des fils d’acier sur les troncs. Les draps blancs séchaient au…

Poésie 1 – Les poètes et le diable

Revues de poésie petit format, au-dessus du milieu de la bibliothèque. J’ouvre page 53 : Jean-Louis Giovannoni. Né en 1950 à Paris. A publié : Garder le Mort (Éditions de l’Athanor, 1975); divers textes dans « Exit », « L’année poétique » (Seghers, 1975 et 1976), « Les cahiers du double », « La vraie jeune poésie » (Éditions la Pibole, 1980); dirige…

Basile

Petits bouquins tordus et délicieux, au fil des trouvailles. Celui-ci est encore – à mauvais escient – dans le panier à lire. À ranger. J’ouvre sur une double page, toute dessinée, avec ces mots : Les terres négligées ou livrées à une industrie avide produisent trop ici et trop peu là. Des fauves dévastent les…

Les champs magnétiques

Je pioche encore parmi les poètes, ceux du rayon des petits formats, sous la tapisserie du mur ouest. Un recueil-racine. J’ouvre page 76 : Hôtels À minuit, vous verrez encore les fenêtres ouvertes et les portes fermées. La musique sort de tous les trous où l’on peut voir mourir les microbes et les vers majuscules….

États généraux de la poésie

Sur la poésie – donc sous les poètes, sur le mur ouest en-dessous de la tapisserie. J’ouvre page 66/67 : « Et pourtant, avec les années, est arrivé ce qui finit toujours par arriver. Cette poésie mineure, au sens deleuzien du terme, cette poésie sans accent poétique, aussi sèche qu’une biscotte sans beurre, a trouvé ses…

Poèmes en prose

Casier en bois sous la planche des poètes grand format du mur ouest. Les grandes revues. J’ouvre page 7 : VISAGES marchant entre les rires, pavés encore humides, voix criant sans doute, on ne les entend pas, pute ou traînée, les enfants rient aussi, fenêtres, drapeaux cruels, un peu de vent caresse les visages, la…

Spécial Michel Lac

Revues de poésie ,  grand format, dans les bacs en bois sous les poètes. J’ouvre page 7 : Café de la Luz & Mostra de Sabre Avertissement Venir dans cet endroit : un café portugais, l’ombre de Fernando et son erreur d’écrire dans l’alcool. Mais quelle écriture… Ici, le français est de mise pour commander…

La vie vaut la peine d’être visage

Poètes du mur ouest, sous la tapisserie, les grands formats. J’ouvre page 55 (seules les pages impaires sont numérotées): céline masson Deuxième acte : une voix et des yeux pour un visage QUAND LE VISAGE FUT CRÉÉ, il lui fallut une voix pour l’animer. Et la voix sortit par la bouche du visage pour lui…

Cahier du Refuge n° 26

Casier transversal, au-dessus de la bibliothèque du milieu (partie gauche). Petites revues de poésie (petit format, bien sûr) J’ouvre page 11 : MANIFESTATION INÉDITS Cinq noms qui ne disent rien encore ou presque, au lecteur, ou plutôt qui ne disent qu’eux-mêmes. On ne les retrouve que rarement aux sommaires des revues, quant aux livres, ils…