Vendred i noir

Dans le plus bas des deux casiers transversaux, avec les petites (en taille) revues de poésie. Toute petite, celle-ci (15×10,5cm) Je ne l’ouvre pas : MÉFAITS DE SOCIÉTÉ Monsieur le fonctionnaire de la République porte pancarte Virez le bouffon dit la pancarte imitant la langue râpeuse de lieuban Le ministre nous méprise dit le fonctionnaire…

Phréatique – langage et création

Sous les poètes, avec les pensées des poètes. Mur ouest. J’ouvre page 96 : L’APPEL DES SAISONS Le grand vieillard d’Irlande quatre fois dans l’année monte sur une tour au milieu de la lande et par son chant appelle la nouvelle saison qui attendait son tour derrière l’horizon. * L’AMOUR DANS LA FORÊT Tout dort…

La Bibliothèque de Poésie. Tome 1

À l’ouest, à la droite des poètes, leurs anthologies. J’ouvre ce volume page 353 : 133 Le vêpre obscur à tout le jour clouit Pour ouvrir l’aube aux limbes de ma flamme, Car mon désir par ta parole ouït Qu’en te donnant à moi, tu m’étais dame. Lors je sentis distiller en mon âme Le…

Salah Stétié et le Liban

Mur ouest, au pied des poètes, les revues de poésie (grand format). J’ouvre page … non paginé, milieu du cahier, page de droite : Petite rêverie pour Europe et Cadmôs I Pour arracher Europe aux rivages de Sidon, il n’a fallu rien de moins que le Roi des dieux. Ainsi la voit-on partir, assise sur…

Les Poésies de A.O. Barnabooth

Avec ses amis poètes, de tout lieu de tout temps, sur mon mur d’ouest. J’ouvre page 61 : IMAGES Un jour, à Kharkow, dans un quartier populaire (O cette Russie méridionale, où toutes les femmes Avec leur châle blanc sur la tête, ont des airs de Madone!), Je vis une jeune femme revenir de la…

Craquelure invisible

Les poètes sur leur mur, à l’ouest. Grands formats. J’ouvre page 35 : le corps voudrait crier mais le fleuve traverse la courbe se retourne de l’égratignure plusieurs fois heureuse, une larme elle — furieuse, une tempête le faîte de l’arbre s’ouvre en fourche elle pleure, et sa clarté  — elle aime retourne sur ses…

La poésie n’est pas seule

Mur à poètes, pensifs. Étagère près du sol. J’ouvre page 53 : Nous disons « c’est beau ! » d’une demeure où le désir d’habiter se lève. Le beau suscite désir de demeurer ; « fascine », comme on dit, i.e. augmente en se soustrayant, se soustrait en croissant ; est là et n’est pas là ; semble. La…

L’ardent silence

Poésie, grand format, mur ouest. Un livre lu le couteau à la main. J’ouvre page 41 : La tête face à l’injure, le crachat au visage j’abrite la trace des jours, sanie du ciel et brutalité de la gifle. Les mots que nous avançons forment cette vigilance enclavée qui guette l’indifférence, cet œil imprononçable du…

Filatures

Revues de poésie (grands formats dans les boîtes en bois d’ikéa), bibliothèque du milieu, tout en bas à côté des cartes routières anciennes. Non paginé. J’ouvre là : Filature 48 Suivre les gens, ça n’est pas si facile. Choisir d’abord. Choisir vraiment qui l’on a envie de suivre, dans le lieu élu ce jour-là. Laisser…

E

Poètes, encore, toujours, à l’ouest. J’ouvre page 105 : la mort m’éclabousse  • Ta mort m’éclabousse la nuit affleure à la girouette les nuages roses se retirent par les toits et je supplie la lumière je me penche à la lueur fuyante sur ta photographie tu regardes toujours ton verre tu sondes l’air du silence…

Les arbres bavardent, ils nous attendent

Mur ouest, poésie grand format, sous la tapisserie. Non paginé. J’ouvre ici : Il te faudrait entendre l’eau pour murmurer les sources ciel coulé de rivières aux sillons des montagnes il offrira l’éclat aux roches délavées tu poseras l’oreille contre une pierre rare il n’est pas sûr que la source te parle ce que tu…

Vies d’un immortel

  Poètes, toujours consignés au mur ouest, sauf si en revues. J’ouvre page 20 : À ma gauche, des silhouettes glissent dans la fumée aux cris de : En avant ! Ai-je bien vu passer un gonfanon tout blanc dont les pointes me battaient jusqu’aux mains ? Une puanteur monte de la boue visqueuse comme…

Poèmes

Poètes à l’ouest, sous la tapisserie. Grands formats. J’ouvre page 69 : Si j’avais pour moi voulu être un des héros, Et, librement, de la voix du berger, ou de l’homme du pays de Hesse, Allais, dans une langue telle que la sienne native, jusqu’à le dire Alors cela serait sur l’océan. L’action, oui, lorsqu’on…

La Pucelle

Littérature classique. Rayon XVIIIe – bibliothèque du milieu. J’ouvre page 59 : Il dit, et vole, et le vent emportait Lui, son cheval et tout ce qu’il disait. La belle Agnès qui se croit poursuivie, Court dans les bois au péril de sa vie ; Le page y vole, et plus elle s’enfuit, Plus notre…

N° 34

Casier transversal de gauche, au-dessus de la bibliothèque du milieu, revues de poésie petit format. J’ouvre page 21 : AIOU AIOU existe depuis 1985. Dans les 7 premiers numéros, réalisés en photocopie et distribués confidentiellement, il s’agissait d’allier l’écriture à la mise en page en incluant une expérience sur les images, sans forcément passer par…

L’instant fatal

Rayon du mur ouest – poètes en stock. J’ouvre page 75 L’explication des métaphores Loin du temps, de l’espace, un homme est égaré Mince comme un cheveu, ample comme l’aurore, Les naseaux écumants, les deux yeux révulsés, Et les mains en avant pour tâter le décor — D’ailleurs inexistant. Mais quelle est, dira-t-on, La signification…