Fer de lance

Romans policiers. Étagère D, dans la mansarde (même si c’est la collection Grands Détectives, qui crèche normalement en E ou F) J’ouvre page 121 : — Peut-être ; mais qui a déclaré que votre père était mort d’une embolie ? N’est-ce pas lui ? Lawrence me regarda fixement. Sa sœur dit, sans se troubler :…

Danger !

Un polar qui a de la bouteille, combles, étagère D. Non classé. J’ouvre page 117 : À cette pensée, Mr Thewless comprit son devoir. N’ayant personne sous la main pour le renseigner sur la gravité de son état, il se décida à opérer lui-même une prudente reconnaissance. À part le léger mal de tête et…

Le temps n’a pas d’odeur

Allez, encore un petit verre de Science-Fiction, sur la plus haute planche de la bibliothèque. J’ouvre page 113 : — Vous allez mieux, dit l’homme. Qu’allez-vous faire ? La question prit Jorgenssen au dépourvu. La voix de l’homme était grave, posée sans contrainte. — Je ne sais pas, balbutia Jorgenssen. Je pensais vivre dans cette…

2001, l’odyssée de l’espace

S.F., là-haut sur le dessus des bibliothèques, dans le casier transversal supérieur. J’ouvre page 78 : La base de Clavius Clavius, avec ses 150 milles de diamètre, est le second par ordre de grandeur des cratères de la face visible de la Lune. Il est situé au centre des Hilghlands lunaires du sud. Sa formation…

Chasse au loup

Rayonnages des romans policiers 10/18, dans la mansarde, étagère E. J’ouvre page 87 : — Tu as grandi… balbutia-t-elle platement. Relmyer était tout aussi ému. Mille phrases leur venaient à l’esprit, mais ils ne parvenaient pas à en prononcer une. Leur bonheur, évident à voir et inexprimable, se mêlait à leur tristesse. Car leur réunion…

Le Baron aux abois

Combles des polars, étagère C. J’ouvre page 78 : 8 Josh Larraby s’en revenait tout guilleret de Covent Garden. La représentation des « Noces de Figaro » – opéra que Larraby voyait pour la enième fois – avait été une bonne surprise, grâce à de merveilleux chanteurs autrichiens. De Covent Garden au domicile de Josh, le trajet…

La nièce du somnambule

Polars, plutôt obsolètes, étagère B dans la mansarde. J’ouvre page 87 : — Et ensuite ? — Ensuite, je n’ai pu retrouver ni la tasse ni la soucoupe. J’ai demandé à Maître Mason ce qu’il en avait fait et il m’a dit qu’il n’arrivait pas à s’en souvenir, mais qu’il pensait les avoir laissées dans…

L’affaire Bernini

Revenons aux polars, étagères 10/18 – la E. J’ouvre page 142 : « Tout ça est fort intéressant, déclara Bottando, en se grattant le ventre pendant qu’il réfléchissait à ce que Flavia venait de lui apprendre. Donc vous pensez que l’Alberghi en question a tellement aimé ce buste qu’il l’a fourré dans sa serviette et ramené…

Une belle jambe

Quatrième niveau, polar. Une vieille cuvée avec vamp (étagère B) J’ouvre page 85 : Pourquoi pas ? acquiesça Sellers. Je tournai le bouton à deux ou trois reprises : — Apparemment, remarquai-je, la serrure n’a pas été fermée de ce côté, mais de l’autre. Vous êtes sûr, Franck, que cette porte fait communiquer les deux…

Les seigneurs des moissons

Un peu de science-fiction, aujourd’hui (dans les casiers transversaux posés sur les bibliothèques). J’ouvre page 107 L’arbre de vie Quand il reprit ses esprits, deux sensations l’assaillirent : le jeu de la lumière derrière ses paupières closes et le bouillonnement de l’eau sous l’étrave du bateau. Cependant, le papillotement orange pouvait être défini d’une manière…

Le Lacrima Christi

Bibliothèque à polars de mon grenier, étagère E, séries 10/18 J’ouvre donc page 107 : — Il y avait donc un lien en tre les frères et Maltravers, n’est-ce pas ? — En effet. L’ignoriez-vous ? dit le chapelain avec un rire caustique. Le prieur et frère Ralph, sans parler d’un ou deux frères de…

Le roi est mort

Romans policiers d’un certain âge, étagère C dans la mansarde. J’ouvre page 111 : King jeta l’enveloppe dans l’assiette de son frère. — Passe-la à l’expert, Juda, il est payé pour ça. Juda obéit en silence. L’inspecteur prit un couteau et fit vivement le tour de la table. Ellery ouvrit soigneusement l’enveloppe. — Et que…

L’étrange sourire de Pamela Dove

Polars au grenier, sur un tas. Drôle de livre. Parodique, peut-être. J’ouvre page 21 : Betty Dove commença par déposer sa soucoupe sur la table. En observant la précision millimétrique de ses gestes, et sa subite concentration, Sweeney se dit qu’il devait effectivement s’agir d’une affaire d’importance. — Voilà, débuta-t-elle. Comme tout le monde, j’ai…

La promesse du samouraï

10/18, là-haut. En cours de remise en ordre. Quel beau rouge! J’ouvre page 133 : Le lendemain matin, Kaze hochait la tête, incrédule. — Ce sont les soldats ? s’exclama-t-il en regardant le ramassis de pauvres bougres qu’il avait devant lui. Il s’était attendu à des guerriers professionnels, et on lui envoyait des paysans en…

L’inconnue de la crique

Polars, combles, étagères combles. Sur le dessus d’une. J’ouvre page 133 : 20 Islington En descendant de chez elle, Carole-Anne Palutski entendit le téléphone sonner dans l’appartement du commissaire Jury ; elle tira vivement de la chaîne qu’elle portait autour du cou la clé que sa peau gardait au chaud (comme disait le commissaire :…

Le conte de l’assassin

La mansarde, en plein rangement. Un 10/18, mais égaré hors de son étagère. J’ouvre page 113 : Le dîner, repas le plus important de la journée, se composait d’un plus grand nombre de plats que le souper de la veille, et bien que le service soit assuré avec beaucoup de rapidité et de compétence, il…