Sur la route

Romans traduits en français, bibliothèque de droite, vers le bas de l’étagère inférieure. J’ouvre page 233 : Fallait que je parte. À l’aube, j’ai trouvé Allen. J’ai lu une partie de son énorme journal, j’ai dormi chez lui, et le lendemain matin, bruine et grisaille, Al Hinkle — un grand d’un mètre quatre-vingt-dix — est…

Le paysan de Paris

Rayon Aragon (éditions diverses), au-dessus de l’étagère contenant les romans après Proust (bibliothèque de droite). J’ouvre page 117 : Gélis-Gaubert, le coiffeur, qui occupe les numéros 19 et 21 du passage, a été mille fois décrit. Il n’y a pas dans tout ce passage, il n’y a presque pas dans Paris de boutique qui ait…

Le aye-aye et moi

J’ai glissé la main une seconde fois dans le même carton, pour voir. J’ai vu. C’est une veine de littérature animalière. J’ouvre page 95 : À peine les voix de mes compagnons s’étaient-elles tues que les entrelacs de lianes dont s’ornaient les arbres au-dessus de ma tête reçurent la visite d’une bande de souïmanga, un…

Caméras dans la brousse

Il y a dans la cave encore bien des cartons mystérieux. J’ai glissé la main dans dans l’un d’eux. J’ouvre page 93 : Au Tsavo, la friandise des babouins était le pain. Nous ramenions de très beaux pains de Nairobi. Il nous arrivait d’en fabriquer nous-mêmes. Nous avions construit un four à cet effet. Mais…

L’Italie des Etrusques

Histoires anciennes – dans un des rayons à gauche de la bibliothèque, un peu serré. Page 229; en face, une planche photographique en noir et blanc représente une tête de griffon décorant un chaudron (Pérouse): Les thèmes habituels de la mythologie grecque et des religions orientales se retrouvent dans les reliefs et les frises en…