Lévi-Strauss

Bibliothèque de gauche. Préhistoire et anthropologie. J’ouvre page 227 : De l’art du balayage : sur la voie des sciences physiques. Dans les années soixante-dix, comme je me trouvais par hasard dans le grenier poussiéreux d’une ancienne grange catalane chez l’ethnologue Robert Jaulin, celui-ci me voyant asperger d’eau les monceaux de poussière accumulée au sol…

Contre-Allées 37/38

Petits formats des revues de poésie, casier transversal au-dessus des bibliothèques J’ouvre page 39 : La lumière bouge […]Même pas commerespirerle vertigel’éclat de la lumièrec’est ce que tient le noirdans le regard (Jean Gabriel Cosculluela) Contre-Allées, revue de poésie contemporaine, n° 37/382016.Le blog de la revue

Spécial Michel Cosem

Grandes revues de poésie, sous le mur ouest. Le hasard me taquine encore. J’ouvre page 13 : Ne m’interroge pas à Michel Cosem « Ne m’interroge pas, dit-elle,derrière mon visage, l’autre visage et l’autre encore, l’autre, jusqu’à ce lieuoù la lumière se dissout, où pèseet gronde une nuit que je sais.Cela que nous portions dans le…

Cahier du Refuge n°39

Petites revues de poésie, au-dessus de la bibliothèque du milieu. J’ouvre page 29 : « Il n’y a pas assez de revues, ou si l’on veut, toutes les revues sont inutiles. Nous paraissons parce que nous croyons répondre à quelque chose. Nous sommes réels. Il devrait y avoir autant de revues qu’il y a d’états d’esprit…

Georges de La Tour

Contre le mur de l’escalier parmi les fascicules sur les peintres. J’ouvre page 41 : C’est l’image qui happe mon regard, aux dépens du texte à sa gauche.C’est une image étrange. Lisse comme certains autres La Tour (la Diseuse de bonne aventure ou le Tricheur). Mais cet aspect lustré de la touche n’est pas associé…

Alizés

Revues de poésie grand format, sur le tapis sous la tapisserie. J’ouvre page 4 : 2. Vacoa J’ai ramassé un fruit de vacoadont je croyais m’approprier l’odeurodeur de rhum de banane-ananastombé près d’un roulis d’écumesMais le fruit caméléon, capricieux et durde jaune en ocre et d’ocre en marronde senteurs vivantes en senteurs évanouiess’est joué de…

Michon

Sous les poètes qui sont sous la tapisserie sur le mur ouest. Je ne m’excuse pas pour le classement. J’ouvre page 159 : Deux fois, Pierre Michon est venu en Éthiopie. En Éthiopie ? Cela paraissait saugrenu ; il n’était pas un « écrivain-voyageur », de ceux qui se retrouvent tous les ans à Saint-Malo. J’avais, avec…

Les temps nouveaux

Bibiothèque de droite, étagère supérieure. Les politiques. J’ouvre page 41 : Le rôle du secteur bancaire et financier Le 15 septembre 2008, la faillite de Lehman Brothers fit l’effet d’un coup de tonnerre dans le monde feutré de la finance et fit souffler un vent de panique sur les marchés. Certes, depuis un an, un…

Communications n°8

Bibliothèque de gauche, partie droite du rayon linguistique, au milieu. J’ouvre page 81 : James Bond : une combinatoire narrative Dans Diamonds Are Forever, le Méchant se scinde en trois figures de substitution. Il y a d’abord Jack et Seraffimo Spang, dont le premier est bossu et a des cheveux roux (Bond… « ne se rappelait…

Vagabondages

Petites (par la taille) revues de poésie, au-dessus de la bibliothèque du milieu – donc dans le casier transversal… J’ouvre page 91: Par endroit l’eau dépasse à peine la hauteur d’une main pourtant l’oiseau sent un vide sous ses ailes * Toute anguille conduit à la police secrète des eaux * La frontière entre le…

Poèmes récits

Sous la tapisserie, au ras du tapis ; les revues de poésie grand format. J’ouvre page 7 : Le jardinier s’est assisjambes croisées pour le peintre mains jointes au reposcroisées sur ses cuisses il sourd très doucement de son corpsplein de couleurs végétales Tout penchéle vieil homme avec sa gougefore une pièce de bois tout…

Lettres d’amour

Petits formats pour les revues de poésie – au-dessus de la bibliothèque du milieu. J’ouvre page 6 :  » Mon À mour, Je t’aime au-delà des étoiles dont chaque réveil me parle de toi plus vive que ma défunte passion. Je suis pris par cette insistance que nos utopies livraient à l’urgence de nos baisers,…

Enfers

Revues de poésie (revue d’art aussi) petit format, bibliothèque du milieu — au-dessus. J’ouvre ici – sans numéro de page : EX-CARNE Par Yves Le Fur Corps – géodes, les squelettes constellés de pierreries de l’église St-Cosme-et- St-Damien de Gutenzell, en Bavière, fascinent par l’alliance de l’abject et du précieux l’alchimie d’une mort-cristal Enfers, numéro…

CARAVANES , n° 1

Sur la table, à feuilleter avant  classement sous la tapisserie. J’ouvre page 118 : Dans mes veines dans mes cendres viens l’éveil, je me lève, le monde est une maison autour de mon visage, chaque fleur est poème. L’histoire vacille comme une proie l’histoire se fait plus vive – quel feu as-tu éteint, lequel as-tu…

Tes mains dans mes poches

Petits livres pas pareils. Exposé sous la tapisserie, mur ouest. Je tire l’un des livrets de l’étui : tes mains dans mes poches que devient ta main maintenant ? ta main, la main qui était dans la mienne, que devient ta main maintenant ? elle gigote l’araignée, tu as une araignée dans la main, que…

Rivaginaires n° 24

Dans le casier transversal le plus accessible, au-dessus des bibliothèques, plutôt au milieu : revues de poésie petit format. J’ouvre page 74 : Un peu plus loin, un camion citerne venait de se coucher dans le fossé, les roues tournaient encore. Le chauffeur sortait, vertical, par la fenêtre, commandant d’un sous-marin échoué, quittant son bord…