Coup bas à Hyderâdâd

Polars, la-haut sous les combles, étagère B. J’ouvre page 102 : « Dodus, mes garçons », se dit Bashir avec satisfaction. Les empoignant l’un après l’autre avec autorité, Malika essuyait, torchait, mouchait ses petits frères, examinant sans complaisance les yeux barbouillés de khôl et les cheveux emmêlés qu’elle fouillait d’un doigt expert. Elle ne les abandonna un…

Gil Blas de Santillane

Littérature classique – bibliothèque du milieu – rayon médian – XVIIIe siècle. J’ouvre page 200 : Dans le temps qu’il achevait ces paroles, nous vîmes sortir du village et entrer dans la plaine un grand concours de personnes de l’un et l’autre sexe. C’étaient les deux époux, accompagnés de leurs parents et de leurs amis,…

Le chat qui parlait aux fantômes

Mansarde à polars, étagère F – 10/18 J’ouvre page 49 : Qwilleran réfléchit. Les fleurs seraient des chrysanthèmes dorés et rouille, sans aucun doute. Il prit la lettre suivante datant du 30 septembre et nota un changement notable d’humeur. Iris Cobb écrivait : Chers Dennis et Cheryl, Je suis terriblement bouleversée. Je viens d’avoir les…

Trois hommes dans un bateau

Le long du mur de l’escalier, livres des parents. Une vieille couverture de plastique gris, avec la signature de ma mère. J’ouvre page 146 : CHAPITRE XII Henry VIII et Ann Boleyn. — De l’inconvénient de vivre dans la même maison qu’un couple d’amoureux. — Période pénible pour le peuple anglais. — Recherche nocturne du…

Meurtre en Mésopotamie

Polars, tout en haut. Étagère B, tout Agatha. J’ouvre page 84 : Miss Johnson secoua négativement la tête. — Non, je ne me souviens d’aucun bruit de ce genre. — Vous étiez assise à une table, sans doute ? De quel côté étiez-vous tournée ? Vers la cour ? Vers la salle des antiquités ?…

La Curée

Bibliothèque du milieu – littérature classique, rayons XIXe. J’ouvre page 153 : Une décision du Conseil d’État créait à cette dernière une situation difficile. Elle avait acheté à l’amiable un grand nombre de maisons, espérant user les baux et congédier les locataires sans indemnité. Mais ces acquisitions furent considérées comme de véritables expropriations, et elle…

Caché dans la maison des fous

Avec les romans (après Proust). Bibliothèque de droite. J’ouvre page 61 : Ils étaient demeurés silencieux pendant un long moment avant que Lucien Bonnafé ne se décide à prendre la parole. – Pour quelqu’un qui ne connaît pas Éluard, c’est assez réussi… Denise avait rougi. – J’ignorais son nom jusqu’à cet instant… J’ai entendu ce…

Les ennuis de Sally West

Polars, 10/18, étagère C, sous les combles. J’ouvre page 149 : — Je ne savais pas que lire les lettres des autres était un de vos talents. Ça ne se fait pas, en Angleterre. Il eut un sourire doucereux. — En Belgique non plus. Ne vous affolez pas… Je n’ai pas lu vos lettres. Je…

Un homme vient au monde. Tome 1

Caisses de cave. Une parmi les autres. J’ouvre page 258 : On jouait au tennis, on jouait au croquet. Les enfants, les premiers recommencèrent à se baigner, puis les grandes personnes. Qu’est-ce que cela pouvait changer aux choses? Dans les rares cabines encore ouvertes, se fanait, épinglée au mur, une carte découpée dans un journal…

Enfantés par la tempête

Romans après Proust, traduits en français; bibliothèque de droite, dernier rayon. J’ouvre page 159 : André restait assis trop longtemps ! — Ça suffit, Andriouchka, cours ! Ptakha se retourna lourdement, regarda les pieds de son frère, l’espèce de casquette collée sur sa tête, toute sa silhouette pliée en deux, vêtu d’une vieille veste de…

Conquistadors

Lecture en cours – table du salon. J’ouvre page 69 : Pendant ce temps, Pizarre avait attendu. Le climat humide avait rongé en lui encore quelques rêves. Il avait dû supporter pendant des mois une attente inutile, mener une existence molle et dérisoire. Mais Almagro l’avait finalement rejoint. Et Pizarre l’avait convaincu de retourner seul…

Meurtre en coulisses

Romans policiers – rayon 10/18, étagère F – pour regrouper les Marsh. J’ouvre page 9 : I – Martyn au Vulcain En tournant dans Carpet Street, elle songeait à la situation désastreuse où son entêtement l’avait menée. Mais elle continuait d’avancer, refusant de céder à la fatique, obligeant ses pieds à se lever l’un à…

Madame Chrysanthème

Romans après Proust (par erreur) – bibliothèque de droite, mi hauteur. J’ouvre page 128 : Ce soir, grande pluie ; nuit épaisse et noire. Vers dix heures, revenant d’une de ces maisons de thé à la mode que nous fréquentons beaucoup, nous arrivons, Yves, Chrysanthème et moi, à certain angle familier de la grand’rue, à…

L’hérétique et son commis

Dans les combles, les romans policiers, étagères 10/18 (F) J’ouvre page 247 : Frère Cadfael, qui pourtant ne passait pas pour un homme hésitant, avait consacré toute la matinée plus une heure en début d’après-midi à passer en revue les événements de la veille et à tenter de démêler ce qui, parmi les sensations qui…

Les maisons d’Iszm

Science-fiction, casier transversal, sommet de la bibliothèque, à droite. J’ouvre page 96 : Farr se tourna vers Jde Patasz. « J’avais cru comprendre qu’il était mort. — Et il l’est, à tous points de vue pratiques. Il n’est plus Chayen XIV de Tente, baron de Castel Binicristi. Sa personnalité a disparu, il n’est plus qu’un organe,…

Don Quichotte de la Manche. T.1

Bibliothèque centrale, rayons de littérature classique. J’ouvre page 147 : Continue ton conte, Sancho, dit Don Quichotte ; et du chemin que nous devons prendre, laisse m’en le souci. — Je dis donc, continua Sancho, que, dans un endroit de l’Estramadure, il y avait un pâtre chevrier, c’est à dire qui gardait les chèvres, lequel…