Mère Courage

Petits théâtres – casier transversal au-dessus de la bibliothèque de gauche, à droite des petits classiques. J’ouvre page 40 : QUATRIÈME TABLEAU La mère Courage chante le chant de la grande Capitulation. Devant une tente d’officier, la mère Courage attend. Un secrétaire se tient à l’entrée de la tente. LE SECRÉTAIRE. —Je vous connais. C’est…

Théâtre Tome 1

Sur le dessus de la bibliothèque du rez-de-chaussée, avec ses sept frères. J’ouvre page 149 : L’étourdi ou les contre-temps Mascarille Sans doute, c’est l’amant dont Célie a parlé. Fut-il jamais destin plus brouillé que le nôtre ? Sortant d’un embarras, nous entrons dans un autre. En vain nous apprenons que Léandre est au point…

Nicomède

Casiers transversaux au-dessus de la bibliothèque. Petits classiques et programmes du TNP. J’ouvre page 27 : Acte II Nicomède Eh bien ! s’il est besoin de répondre autre chose Attale doit régner, Rome l’a résolu ; Et, puisqu’elle a partout un pouvoir absolu, C’est aux rois d’obéir alors qu’elle commande. Attale a le cœur grand,…

Henri VIII

Bibliothèque du milieu, littératures classiques ; posé à plat sur un Shakepeare complet. J’ouvre page 10 : BUCKINGHAM.                                Why the devil, Upon this French going out (1), took he upon him, Without the privity o’ the king (2) to appoint Who should attend on him (3) ? He makes up the file Of all…

Théâtre 1

En haut de la bibliothèque du milieu, classé avec le théâtre (bien que presque tout le théâtre soit classé ailleurs…) J’ouvre page 53 : LE DIRECTEUR, furieux. — Silence, tonnerre ! Et vous, finissez de rire une bonne fois ! C’est intenable ! LA BELLE-FILLE. — C’est pourtant bien naturel, monsieur. Mademoiselle (elle montre la…

Egmont

Petits classiques, au-dessus de la bibliothèque de gauche, dans le premier casier transersal. J’ouvre page 72. Très mauvaise pioche. Je m’autorise, à titre exceptionnel, à vous donner une photo de cette page… Egmont. Gœthe. Introduction et notes par H. Saugrain. Librairie Hatier. 1941. Pas d’exemplaire de la même année sur le Net. À la place,…

Intermezzo

Avec les romans (après Proust) dans la bibliothèque de droite. Mais c’est bizarre, parce qu’il y a quelque part un rayon théâtre. J’ouvre page 68: ISABELLE C’est là ce que je ne peux arriver à comprendre, que les morts eux-mêmes croient à la mort. Des vivants, on peut concevoir une telle bêtise. Il est juste…

Théâtre complet

Le tome 2, au milieu de la bibliothèque à côté du tome 1, tombé sous ma main en août 2017. Qui s’ouvre tout seul, bien sûr, page 276: PHÈDRE Oui, prince, je languis, je brûle pour Thésée. Je l’aime, non point tel que l’ont vu les enfers Volage adorateur de mille objets divers, Qui va…

Comédies et proverbes. *

Bibliothèque du milieu, littérature classique, 19e. J’ouvre page 112: Jacqueline Un chandelier? Qu’est-ce que vous voulez dire? Clavaroche Nous appelions ainsi, au régiment, un grand garçon de bonne mine chargé de porter une mante ou un parapluie au besoin; qui, lorsqu’une femme se lève pour danser, va gravement s’asseoir sur sa chaise, et la suit…

Valère Novarina

Rayon critique, au milieu de la bibliothèque. Page 169, au hasard: Musiques, peintures, textes, tous les langages nous tissent et nous sommes pris dedans, comme dans l’architecture qui nous emporte et dont nous ne sommes jamais spectateurs. Nous ne sommes pas devant une œuvre, « nous sommes du voyage ». Comment dire? Dans l’écoute attentive de la…

Le paradoxe du comédien

Bibliothèque centrale – littérature classique. Monsieur Diderot. J’ouvre page 146: Garrick passe sa tête entre les deux battants d’une porte, et, dans l’intervalle de quatre à cinq secondes, son visage passe successivement de la joie folle à la joie modérée, de cette joie à la tranquillité, de la tranquillité à la surprise, de la surprise…

Huis Clos

Bibliothèque. Littérature – Romans après Proust. Je sais. C’est mal classé. J’ouvre page 61: GARCIN, la repoussant violemment. Ça va : je ne suis pas un gentilhomme, je n’aurai pas peur de cogner sur une femme. INÈS Vous m’aviez promis, Garcin, vous m’aviez promis. Je vous en supplie, vous m’aviez promis! GARCIN C’est vous qui…

Observez les logaèdres

Rayon poésie, on y croise aussi le théâtre, parfois. D’ailleurs, il est en train de changer de mur. J’ouvre page201: LES VII DORMANTS — Prisonniers de la nature, nous serons libérés de ses méfaits par le déversement d’un chapelet d’hommes, femmes et enfants auxquels nous sourirons à la diabolique. — Il est impossible que je…

Théâtre Complet

Langues anciennes, textes et traductions. Grèce. J’ouvre page 127 un joli poche ancien, très bien conservé. Œdipe Roi, Troisième épisode. Jocaste. — Notables de ce pays, j’ai cru bon d’aller offrir aux Dieux dans leurs temples ces couronnes et ces parfums. Œdipe est le jouet de mille pensées qui l’affolent. Un homme raisonnable, comparant les…

Mercator – Le Marchand

Langues, d’hier et d’aujourd’hui, avec leurs dictionnaires, en haut à droite. L’édition est bilingue. Page 145: Actus V CHARINVS Adolescens Limen superum inferumque, salue, simul autem uale. Hunc hodie postremum extollo mea domo patria pedem. Vsus, fructus, uictus, cultus iam mihi harunc aedium Interemptus, interfectust, alienatust. Occidi ! Di penates meum parentum rem bene ut…

Le Diable et le Bon Dieu

Tout en haut de la bibliothèque, les Petits Classiques et la Collection du TNP. Ce sont les VIIIe et IXe tableaux – scène 1 (page 153): Gœtz. — N’y a-t-il que la haine, mes frères ? Mon amour… Karl. — Ton amour vient du diable, il pourrit tout ce qu’il touche. Ah ! les gars,…