Les démons de Barton House

Une petite virée sous les combles, et une anglaise plus récente que mes vieilles préférées. J’ouvre page 153 : — Je peux voir les corneilles ? »Elle jeta un coup d’œil à sa montre. « L’installation me prendrait trop de temps. Il faudrait que je réaligne les projecteurs. » Elle effleura les boutons, plongeant la pièce dans le…

Communications n°8

Bibliothèque de gauche, partie droite du rayon linguistique, au milieu. J’ouvre page 81 : James Bond : une combinatoire narrative Dans Diamonds Are Forever, le Méchant se scinde en trois figures de substitution. Il y a d’abord Jack et Seraffimo Spang, dont le premier est bossu et a des cheveux roux (Bond… « ne se rappelait…

Carnets cubains

Romans après Proust, bibliothèque de droite – ce petit livre offert par le réseau de libraires Initiales. J’ouvre page 42 : Ce petit jeu niais dure pendant tout le voyage – deux heures tout de même – et je me surprends à pourvoir être d’une connerie sans limite. Mon adversaire me rend bien la pareille….

L’œuvre poétique, tome XV

Dans l’étagère contre le mur de l’escalier, le dernier volume du rayon du haut. J’ouvre page 153 : ENFER VIII La chaise Comme une chaise dédorée Montre un bois rouge Ainsi mon âme Personne n’interroge un passant Et c’est vrai qu’il n’y a personne Pour la bière ni pour le vin Personne à l’auberge moi-même…

Le nu au Louvre

Les mystères de la cave : un joli bouquin ancien, bien relié, avec gravures (tirées de l’œuvre de Boucher) et photographies. J’ouvre sur Le Titien : Jupiter et Antiope Même sujet que le Corrège, mais dans un sentiment bien différent. Le triomphe de la nudité féminine, aussi, mais dans un décor moins intime, moins profondément…

Le petit livre de Qo

Sur le mur des poètes, rayon des grands formats. J’ouvre page 30 : Il ne s’agit donc pasd’un revenant,d’une forme vide du passé qui viendraithanter la terre perdue. Ce qu’on perçoit est une chambre reculée,une fenêtre naturellement ouvertequi vous regardent d’un autre œil. Ici et maintenant,battent les deux lettres d’un nomcomme un insecte aiguqu’on retire…

Un anneau pour l’éternité

On ne lève pas le pied pour les romans policiers. Combles, étagère C. J’ouvre page 107 : — Rien ne vous en empêche. Il écrit des chansons comiques, vous jouez de l’orgue, c’est forcément un lien.Elle retint son souffle.— C’est une méchanceté gratuite, Grant.— Une simple constatation de faits.— Ce qu’il compose est très bien,…

Etier, suivi de Autres

J’ai cueilli un poète, aussi, dans la librairie. Qui rejoindra ses semblables sous la tapisserie. J’ouvre page 121 : Etier, suivi de Autres. Eugène Guillevic.Éditions Gallimard, Poésie. 2006 (1991)Chez l’éditeur

Le châtiment de Prométhée et autres fariboles.

J’ai cueilli deux nouveaux dans une librairie. Celui-ci se classera dans la bibliothèque de droite. J’ouvre page 50 : — Écoute, Archimède, ne voudrais-tu pas travailler avec nous ? Tu n’as aucune idée des immenses possibilités qui te seraient offertes si tu venais à Rome. Tu pourrais construire les plus puissantes machines de guerre du…

Le Moulin de la Bosse

Livre pour les enfants, je suppose. En tous cas, à la cave. J’ouvre page 69 : « Redis-moi où tu as vu ces médailles d’or hier, Marion ?…— Dans un arbre, maman. Fido était avec moi. Marie-Louise dormait sur le chemin… Elles étaient dans un sac,… le sac était dans un arbre…— Tu n’as pas pensé…

Les communistes – Mai 1940

Rayon Aragon – déplacé sous la littérature classique, dans la bibliothèque du milieu. J’ouvre page 114 : Au-dessus de la 1re Armée, plus au nord, il y a toujours des nuages gris. Sur la route, vers l’ouest, les voitures du G.S.D. se hâtent.À un croisement, la colonne s’est arrêtée.Dasvin de Cessac est descendu de sa…

Les aventures d’Ellery Queen

Polars en mansarde, la vieille garde. J’ouvre page 91 : — Entrez, entrez, dit doucement l’inspecteur et il referma la porte.La femme regarda la jeune fille qui s’était levée, puis elles tombèrent dans les bras l’une de l’autre en pleurant.— Bonjour, Kittering.L’homme, qui avait l’air soucieux, murmura :— Bonjour, Queen. C’est triste… Pauvre Sherman !…

Que devenez-vous et que deviennent les Nouvelles Orientales

Petit livre qu’on ne sait où classer. Il a rejoint les critiques littéraires, en haut de la bibliothèque du milieu. Ouvert page 14 : Max Jacob à Gaston Gallimard Sainte-Maxime-sur-Mer (Var)Grand HôtelLe 8 mai 1920 Cher MonsieurJe m’excuse du retard de ma réponse à votre flatteuse lettre. Je ne l’ai reçue qu’aujourd’hui et tout à…

Nouvelle grammaire anglaise

Langues modernes, bibliothèque de droite, étagère supérieure, un peu au-dessus des anciennes. J’ouvre page 43 : b) Cas des pronoms en SOME et ANY. Dans le tableau ci-dessous, les deux lignes consacrées à ANY montrent que les pronoms en ANY ont deux sens possibles : Le sens « quelqu’un », « quelque part », « quelque chose », comme les pronoms…

L’Iliade d’Homère

Planche des Anciens, bibliothèque de droite, haut. J’ouvre page 76 : Une chose est sûre : chacune des notices qui le composent comporte un nombre entier de vers. Ce catalogue est, pour ainsi dire, composé de petites « laisses ». Il est extrêmement facile d’y faire un ajout ou une suppression. Peut-être ne s’en est- on pas…

Jack Vance

Casier transversal au-dessus des bibliothèques. Anthologies de S. F. J’ouvre page 143 : Rex et Toby le dévisagèrent avec incompréhension à travers les fentes de leurs masques. Welibus répéta l’ordre en s’accompagnant de son hymerkyn: les esclaves s’inclinèrent et s’en furent sans un mot d’adieu. Thyssel considéra les instruments de musique avec épouvante. « Je ne…