À Tahiti

Au sommet du mur ouest, au-dessus de la tapisserie, les 42 volumes. J’ouvre page 63 : IV L’été au mois de janvier À moitié nue, je suis assise sur la terrasse ; à travers le treillis, je regarde les passants. Quelque part, tout près, résonne la guitare de Johnny. Et c’est ainsi, sans fin, qu’il…

Les voix intérieures

La cave ! son imprévisible diversité… J’ouvre page 133 : Oh ! ne regrette rien sur la haute colline Où tu t’es endormi ! Là, tu reposes, toi ! Là, meurt toute voix fausse. Chaque jour, du Levant au Couchant, sur ta fosse Promenant son flambeau, L’impartial soleil, pareil à l’espérance, Dore des deux côtés,…

L’amour sauvage

La cave ! J’ouvre page 25 : Dans la petite assiette trouvée dans la salle de bains, le collier à pendentif achevait de flamboyer dans les dernières flammes de l’alcool à brûler. Joan le saisit avec des doigts prudents. Elle souffla.— Ça y est, c’est refroidi.Elle passa le collier autour de son cou.— Je n’aime…

Odyssée

Les antiques, bibliothèque de droite, étagère supérieure. J’ouvre page 91 : L’antre de Calypso L’aurore se levait de sa couche, aux côtés du glorieux Tithon, pour apporter le jour aux dieux et aux mortels. Les dieux prenaient séance autour du Haut-Tonnant, de Zeus, qui, sur eux tous, l’emporte par la force. Athéna leur contait les…

Regarde !

Petit rayon de petit livres goûteux sur l’art, sous la tapisserie, à droite des poètes du mur ouest. J’ouvre page 16 : Se rapprochant de Mathurin Méheut pour créer Regarde !, travaillant à écrire pour ses dessins, Colette [n’] eut d’abord le désir que de rester fidèle à elle-même : en gagnant sans doute un…

Le meurtre de Roger Ackroyd

Du grenier, un grand Agatha pour digérer les suites de réveillon… J’ouvre page 95 : Poirot haussa simplement les épaules en écartant les bras.L’inspecteur nous montra alors diverses photographies agrandies des empreintes et se lança dans des explications techniques au sujet des lignes et des courbes.— Voyons, dit-il enfin, vexé devant l’attitude de Poirot, vous…

Peinture et société

Contre le mur de l’escalier, propos sur les arts. J’ouvre page 99 : Mantegna. Saint Sébastien (v. 1472) L’arc et l’architrave rompue rappellent l’hypothèse fondamentale du cube (cf. figure 15 le mur de Ghirlandajo) ; l’alliance de l’homme-héros et de la colonne — la verdure souligne l’identification avec l’arbre, — constitue le point d’aboutissement d’une…

Tous les mots sont adultes

Bibliothèque du milieu, rayon du haut, avec les ouvrages de critique littéraire. J’ouvre page 119 : Deuxième journée […] On est parvenu, dans le cycle d’atelier, à un moment où la difficulté à écrire est moindre, parce qu’on se jette avec confiance et qu’on dispose chacun, par les textes déjà accumulés, de pistes d’exploration, d’envies…

Le Capital livre premier, tome 1

Philosophes, rayon du milieu de la bibliothèque de gauche. J’ouvre page 105 : La monnaie ou la circulation des marchandises L’expression de la valeur d’une marchandise en or : x marchandise A = y marchandise monnaie, est sa forme monnaie ou son prix. Une équation isolée telle que : 1 tonne de fer = 2…

Un voyage de vacances

La cave, c’est vraiment n’importe quoi… J’ouvre page 43 : L’INSTITUTRICE. — Avez-vous oublié la Grosse-Horloge, le Palais de Justice, le musée d’antiquités ?GEORGETTE. — La Grosse-Horloge, qui s’appelait au XVe siècle hôtel du Massacre, est un massif édifice des temps passés. Chaque soir, à neuf heures, la cloche d’argent de l’ancien beffroi sonne la…

Le fantôme du temple

Retour en Chine et au grenier. J’ouvre page 57 : Ah-liou rampa vers la porte. Enserrant ses genoux entre ses poignets entravés par les menottes, il répondit d’une voix pitoyable :— Je n’en sais rien, Noble Juge ! Et comment pourrai-je le savoir ? Seng-san a eu un certain nombre d’ennemis, c’est sûr ; mais…

Une année amoureuse de Virginia Woolf

Romans après Proust. Et c’est bien un roman. J’ouvre page 121 : Elle reprit son stylo et nota : »Voilà pourquoi, puisque s’asseoir dans un fauteuil et penser [est] précisément ce que fait Orlando à cet instant, il ne nous reste plus qu’à réciter le calendrier, dire notre chapelet, nous moucher, tisonner, regarder par la fenêtre…

Contre-Allées 37/38

Petits formats des revues de poésie, casier transversal au-dessus des bibliothèques J’ouvre page 39 : La lumière bouge […]Même pas commerespirerle vertigel’éclat de la lumièrec’est ce que tient le noirdans le regard (Jean Gabriel Cosculluela) Contre-Allées, revue de poésie contemporaine, n° 37/382016.Le blog de la revue

S/Z

Je découvre à la cave une autre édition du Littré. Carton plein. J’ouvre page 6103 : Sulfobase sulfhydromètre /sul-fi-dro-mè-tr’ /s.m. Petit tube gradué, en verre, destiné à déterminer la proportion de soufre contenu dans les eaux sulfureuses naturelles ou artificielles, en le remplissant d’une solution titrée d’iode. Cet instrument est fondé sur la propriété que…

Le lecteur de cadavres

Vient d’arriver. Direction combles. J’ouvre page 215 : Tandis qu’il promenait distraitement ses doigts sur les blessures de sa jambe, Ci perçut la lueur timide d’une aube sombre à travers les crevasses du mur. Le froid transperçait ses os et s’y accrochait, les engourdissant. Il frotta ses bras, puis ceux de Troisième. La petite avait…

Léonard de Vinci

Contre le mur de l’escalier. Peintres et peintures. J’ouvre page 19 : Un œil qui voit à travers un tempérament Mais, avec Vinci, se pose aussi le problème de l’instant. Jusqu’à lui, l’instant de l’œuvre se figeait souvent en une expression, en un geste arrêté et moulé soudain dans une cire glaciale absorbant la vie….