Les aventures d’Ellery Queen

Polars en mansarde, la vieille garde. J’ouvre page 91 : — Entrez, entrez, dit doucement l’inspecteur et il referma la porte.La femme regarda la jeune fille qui s’était levée, puis elles tombèrent dans les bras l’une de l’autre en pleurant.— Bonjour, Kittering.L’homme, qui avait l’air soucieux, murmura :— Bonjour, Queen. C’est triste… Pauvre Sherman !…

Que devenez-vous et que deviennent les Nouvelles Orientales

Petit livre qu’on ne sait où classer. Il a rejoint les critiques littéraires, en haut de la bibliothèque du milieu. Ouvert page 14 : Max Jacob à Gaston Gallimard Sainte-Maxime-sur-Mer (Var)Grand HôtelLe 8 mai 1920 Cher MonsieurJe m’excuse du retard de ma réponse à votre flatteuse lettre. Je ne l’ai reçue qu’aujourd’hui et tout à…

Nouvelle grammaire anglaise

Langues modernes, bibliothèque de droite, étagère supérieure, un peu au-dessus des anciennes. J’ouvre page 43 : b) Cas des pronoms en SOME et ANY. Dans le tableau ci-dessous, les deux lignes consacrées à ANY montrent que les pronoms en ANY ont deux sens possibles : Le sens « quelqu’un », « quelque part », « quelque chose », comme les pronoms…

L’Iliade d’Homère

Planche des Anciens, bibliothèque de droite, haut. J’ouvre page 76 : Une chose est sûre : chacune des notices qui le composent comporte un nombre entier de vers. Ce catalogue est, pour ainsi dire, composé de petites « laisses ». Il est extrêmement facile d’y faire un ajout ou une suppression. Peut-être ne s’en est- on pas…

Jack Vance

Casier transversal au-dessus des bibliothèques. Anthologies de S. F. J’ouvre page 143 : Rex et Toby le dévisagèrent avec incompréhension à travers les fentes de leurs masques. Welibus répéta l’ordre en s’accompagnant de son hymerkyn: les esclaves s’inclinèrent et s’en furent sans un mot d’adieu. Thyssel considéra les instruments de musique avec épouvante. « Je ne…

Gil Blas de Santillane

Littérature classique, XVIIIe. Bibliothèque du milieu. J’ouvre page 119 : J’étais parfaitement rétabli, lorsque mon ami Joseph, me voyant un jour arriver à l’hôtel de Zuniga pour y dîner selon ma coutume, vint au devant de moi, et me dit d’un air gai : Seigneur Gil Blas, j’ai une assez bonne condition à vous proposer…

Ornementations des montagnes d’Ossétie

Avec les techniques artistiques, contre le mur de l’escalier. J’ai ouvert ici… sur une page de chevaux et de serpents. Petits chevaux en frise, sur deux rangs séparés par un rectangle long et étroit. Ceux du dessus marchent dessus, ceux du dessous marchent sur le plancher du cartouche. Et un, tout seul, grimpe le long…

Ouragan

Romans traduits en français, bibliothèque de droite, dans la moitié inférieure. J’ouvre page 69 : Je ne trouve pas de repos. Je marche d’un point à un autre de l’église. Je ne parviens pas à m’enlever de l’esprit le cri qui a retenti. Je me mets à suer. Mes pensées me tourmentent. Qui a appelé…

Contes à rebours

À la cave, côté nurserie… J’ouvre page 87 : Barbe-Bleue Il était une fois un homme qui avait de belles maisons à la ville et à la campagne, de la vaisselle d’or et d’argent, des meubles de bois précieux et des carrosses tout dorés. Je veux dire que pour lui, ça ne marchait pas mal….

Le rocher du sacrifice

Je remonte quatre à quatre : polars, tout en haut. J’ouvre page 138 : — Publicius ! Minucius ! Comme je suis heureux de vous revoir ! Soyez les bienvenus !— Par Artémis, à chaque visite je trouve qu’il a encore grossi, murmura Publicius d’un ton plus admiratif que dédaigneux, avant d’ajouter à haute voix…

Henri Matisse, roman

Au rez-de-chaussée, dans la vitrine des peintres et autres imagiers. J’ouvre page 138 : Quand j’avais vingt ans ou guère plus, il est certain que ma folie avait élu pour son palais une certaine lumière qui est Matisse, un monde où le lierre s’il s’attache c’est que Matisse l’a fixé, où les femmes ont une…

Je ne suis jamais sorti de Babylone

Le rayon des poètes, sur le mur ouest – et les amis disparus. J’ouvre page 37 : D’une main nous tenons la nuit, de l’autre la parole Tel aujourd’hui le saule, tournoyant dans ses nids. S.o.s. à la mer. S.o.s. à la pluie. Au suaire du ventqui nous colle à la peau. Nous savons tous…

Ariel ou la vie de Shelley

Un petit saut à la cave, et j’en rapporte un bout de cette interminable collection. J’ouvre page 112 : Eliza soulignait ces pensées si visibles.  » Votre mari trouve de l’argent pour payer les dettes de son Godwin qui le gruge et dont la femme nous reçoit mal ; il en trouve pour payer les…

La machine à explorer l’espace

Casier transversal supérieur, au-dessus des bibliothèques (je suis souvent perchée en ce moment, j’ai acheté un nouvel escabeau). J’ouvre page 231 : « Par conséquent, il est essentiel que je retourne sur mon propre monde afin d’avertir mon peuple de ce qui se trame ici. L’homme que vous appelez le nain pâle et moi, nous devons…

Mallarmé

Petit rayon de critique littéraire, déplacé dans le casier transversal au-dessus de la bibliothèque du milieu. J’ouvre page 81 : Pour répondre à cette grave objection, il faut toucher à ce qui fut le drame de la vie intérieure de Mallarmé, et, dans une certaine mesure, le présent livre est consacré à l’explication de ce…

Vagabondages

Petites (par la taille) revues de poésie, au-dessus de la bibliothèque du milieu – donc dans le casier transversal… J’ouvre page 91: Par endroit l’eau dépasse à peine la hauteur d’une main pourtant l’oiseau sent un vide sous ses ailes * Toute anguille conduit à la police secrète des eaux * La frontière entre le…