Meurtre en coulisses

Romans policiers – rayon 10/18, étagère F – pour regrouper les Marsh. J’ouvre page 9 : I – Martyn au Vulcain En tournant dans Carpet Street, elle songeait à la situation désastreuse où son entêtement l’avait menée. Mais elle continuait d’avancer, refusant de céder à la fatique, obligeant ses pieds à se lever l’un à…

Lacan, l’écrit, l’image

Psychanalyse, rayon second, bibliothèque de gauche. J’ouvre page 94 : Claudel, l’amour du poète L’aventure amoureuse de Paul Claudel est la patiente et impatiente, fulgurante et lente, terminable et interminable déclinaison des fonctions grammaticales possibles de l’article défini, de l’article indéfini et de l’adjectif démonstratif. Les énoncés qui suivent en font foi : – « Ce…

Madame Chrysanthème

Romans après Proust (par erreur) – bibliothèque de droite, mi hauteur. J’ouvre page 128 : Ce soir, grande pluie ; nuit épaisse et noire. Vers dix heures, revenant d’une de ces maisons de thé à la mode que nous fréquentons beaucoup, nous arrivons, Yves, Chrysanthème et moi, à certain angle familier de la grand’rue, à…

L’instant fatal

Rayon du mur ouest – poètes en stock. J’ouvre page 75 L’explication des métaphores Loin du temps, de l’espace, un homme est égaré Mince comme un cheveu, ample comme l’aurore, Les naseaux écumants, les deux yeux révulsés, Et les mains en avant pour tâter le décor — D’ailleurs inexistant. Mais quelle est, dira-t-on, La signification…

L’hérétique et son commis

Dans les combles, les romans policiers, étagères 10/18 (F) J’ouvre page 247 : Frère Cadfael, qui pourtant ne passait pas pour un homme hésitant, avait consacré toute la matinée plus une heure en début d’après-midi à passer en revue les événements de la veille et à tenter de démêler ce qui, parmi les sensations qui…

Mon potager, mois par mois

Rez-de-chaussée, placard à catalogues. J’ouvre page 83 : Semis Chou, chou-fleur, chou de Bruxelles et broccoli Si vous appréciez les choux de Bruxelles en fin d’année, voici sans doute la dernière occasion d’en semer. Il en va de même pour les choux-fleurs et les autres crucifères (à l’exception des variétés précoces du prochain printemps). Semez-les…

Le détail

Rez-de-chaussée, bouquin d’art. Beau volume dense et très rouge. J’ouvre page 107 : 1. Contradictions Il est évidemment significatif que cet effet soit obtenu par une mise en œuvre et une manipulation de détails dont les effets de réel restent partiels, et dont l’unité ne peut être obtenue que dans l’actualisation qu’en fait son spectateur…

Les forces tumultueuses

Cartons de cave (il doit y avoir un nid de Verhaeren quelque part…) J’ouvre page 53 : Les forces tumultueuses Mais la clarté du ciel sait bien qu’il est allé Souvent, loin des cités, en plein pays de bois, Près d’un marais mortel couleur d’encre et de poix Dont le sol noir de moisissure est…

Les maisons d’Iszm

Science-fiction, casier transversal, sommet de la bibliothèque, à droite. J’ouvre page 96 : Farr se tourna vers Jde Patasz. « J’avais cru comprendre qu’il était mort. — Et il l’est, à tous points de vue pratiques. Il n’est plus Chayen XIV de Tente, baron de Castel Binicristi. Sa personnalité a disparu, il n’est plus qu’un organe,…

Guide de poche des auteurs grecs et latins

Rayon des antiques (bibliothèque de droite, sous l’anticipation, sur la politique…) J’ouvre page 179 : Heureuse jadis la pacifique jeunesse des champs dont les récoltes et les arbres étaient la seule richesse. Pour eux, c’était un cadeau que des coings pris à même la branche, que de pleins paniers de framboises pourprées ; on cueillait…

Pour ce qui est des ténèbres

Vient d’arriver. Panier à lire, en bas, sur le tapis. J’ouvre page 43 : Clotilde dans la bousculade des incompréhensions, enfermée derrière le treillis de fer. Ils ont découpé les cordes de la lyre au sécateur, serait-ce la séquence effacée du film, celle où la poussière retombe sur les charniers ? Toi, mon fantasme protéiforme,…

Textes inédits

Rayon des poètes, grands formats, mur ouest – sous la tapisserie au petit point… J’ouvre page 39 : Lettre à G. Maly Jeudi […] Voyage sans histoire. Rien d’agréable ni de désagréable. Soudain à Lyon, la pensée que ma Lyonnaise de faïence grossière ne m’avait pas relancé depuis un certain temps (petit pincement mécontent du…

Calmars marinés -calamari marinati

Rez-de-chaussée, rayons cuisine. J’ouvre page 62 : Pour 4 personnes Préparation 10 minutes – cuisson 15 minutes. 500 g de calmars 80 ml de jus de citron 80 ml d’huile d’olive 1 gousse d’ail, pilée 1 c. à s. de persil frais, ciselé Plongez les calmars dans un grand volume d’eau bouillante salée, puis baissez…

Don Quichotte de la Manche. T.1

Bibliothèque centrale, rayons de littérature classique. J’ouvre page 147 : Continue ton conte, Sancho, dit Don Quichotte ; et du chemin que nous devons prendre, laisse m’en le souci. — Je dis donc, continua Sancho, que, dans un endroit de l’Estramadure, il y avait un pâtre chevrier, c’est à dire qui gardait les chèvres, lequel…

Cent rébus littéraires

Posé à plat sur un rayon de littérature classique, dans la bibliothèque du milieu. Non paginé. J’ouvre ici: Dans un rectangle d’environ six centimètres sur dix-huit, l’illustration en couleur (bleu profond du ciel, ocre du sol, objets noirs et brun rouge) représente de gauche à droite: un rongeur pourvu d’une longue queue annelée une haute…

Pas pleurer

Bibliothèque de droite, romans après Proust. J’ouvre page 56 : Tonnerre d’applaudissements. À Lerida où nous sommes partis en mai travailler pour les cabrones, les cabrones l’ont senti passer (rires). On a tout foutu en l’air, on a dit merde aux exploiteurs et on a fondé une commune libre. Nous pouvons faire ici la même…